AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le livre rouge, de Carl Gustave Jung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mer 17 Mar 2010 - 7:48

Sortie du "Livre Rouge" en anglais...

Véritable fac-similé de l'original, le Livre Rouge calligraphié en lettres gothiques et peint par Carl Jung, est disponible accompagné de sa traduction en langue anglaise. C'est l'un des meilleurs exemples de la forme que peut revêtir une imagination active, il est au centre de l'œuvre de Jung. Les médias anglo-saxons saluent la sortie du "Livre Rouge" de Jung.

http://www.cgjung.net/oeuvre/red_book_livre_rouge_cg_jung.htm


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke


Dernière édition par Myriam le Lun 1 Oct 2012 - 4:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OBYONETAOPY
Résident
Résident
avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 381
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 59
Localisation : SAVOIE

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mer 17 Mar 2010 - 23:19

Merci je ne connaissait pas ce LIVRE de JUNG...........mais C G JUNG est en partie responsable du beau YI KING fait par Richard WILHELM.......

http://www.officieldelavoyance.org/spip.php?article1577

Perso je préfère JUNG à Freud

peux tu mettre ici des extraits et ou des liens vers ce LIVRE de JUNG que tu cites ??? surtout ceux avec ses dessins...
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 18 Mar 2010 - 6:38

Voici plus d'info d'un article d'Ambre sur Antahkarana:

http://antahkarana.forumzen.com/partages-recherches-eveil-du-soi-f2/le-livre-rouge-t2370.htm?highlight=le+livre+rouge

avec des extraits tout à la fin de l'article.

Il y aurait aussi un livre noir, un vrai alchimiste ce Jung, un templier ?

Pour ce qui est d'une analyse des peintures, attendons que les anglais l'achètent (132 € sur amazone), puis les français, pour peux-être voir des traductions françaises...sur le net...on peut rêver. Enfin, on peut aussi se creuser la tête sur quelques symboles accessibles, ceux que l'on retrouve dans notre inconscient...cet arbre avec ces 12 sphères, cela ressemble à celui de Séphirot de la Kabale...enfin ici il y en a 12 au lieu de 10. L'arbre de vie en tout cas...




_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
OBYONETAOPY
Résident
Résident
avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 381
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 59
Localisation : SAVOIE

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 18 Mar 2010 - 8:05

Oui en EFFET, il a l'air bien intéressant ce LIVRE, ne serait ce que pour approcher un peu la complexité du cerveau de JUNG.......

Malheureusement je doute que les Français (pas ceux d'un petit village gaulois qui résiste en Bretagne) traduisent ce LIVRE.....car ils sont bien trop occupés à essayer de nous vendre FREUD, DARWIN et CLAUDE ALLEGRE.........qui ne sont pas SUBVERSIFS à le vision du Monde établie par des trompeurs, sauf pour soutenir sans cesse de vastes khonneries triviales pour endormir le bon peuple dans son inertie manque de désir d'Eveil....

JUNG ALCHIMISTE ???? oui sans doute un peu, car sans lui et sans Richard WILHELM nous n'aurions pas le YI KING dans une des meilleures versions occidentale, qui est celle de WILHELM......et chacun qui s'y connait un peu sait que le YI KING est avant tout un livre ALCHIMIQUE pour la TRANSFORMATION du plomb de soi en OR VIVANT et BRILLANT qui n'a rien à voir avec l'or périssable des banques, ( http://fortune.fdesouche.com/6330-16-000-tonnes-de-faux-lingots-d’or-au-tungstene )

Quant à ce forum que tu cites, il a l'air bien intéressant, mais faut que je vérifie que ce ne soit pas un forum '''scientologue''' ????
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 18 Mar 2010 - 12:47

Site très intéressant...plutôt branché gnostique (pas scientologue!)...et le Tao d'une certaine manière aussi...

Ah! si j'ai le budget pour ce livre, je chercherais un traducteur/rice...ça peut intéresser certains...rien que les images ont l'air intéressantes...l'inconscient de Jung, et un peu le notre sans doute...

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
OBYONETAOPY
Résident
Résident
avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 381
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 59
Localisation : SAVOIE

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 18 Mar 2010 - 12:50

Myriam a écrit:
l'inconscient de Jung, et un peu le notre sans doute...

Vaste sujet
Revenir en haut Aller en bas
Christalain
Modérateur
avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 151
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 49
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 18 Mar 2010 - 18:34

Citation :
l'inconscient de Jung, et un peu le notre sans doute...

Oui Myriam, en quelque sorte. Jung était attaché à ce concept "d'inconscient collectif" que chacun alimente, et ou chacun vient puiser. Ce qui le différencie de Freud qui ne voyait qu'un inconscient "personnel".
Les deux ne s'opposent pas forcément. Mais c'est un vaste sujet en effet. Et suivant les grilles de lectures, chacun peut mettre bien des idées différents derrière ces concepts... Certains même qualifient l'inconscient d'illusion permettant de légitimer nos limites. Autrement dit un "fourre-tout"' pour tout ce qu'on ne comprend pas encore...
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org/
OBYONETAOPY
Résident
Résident
avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 381
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 59
Localisation : SAVOIE

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 18 Mar 2010 - 19:23

"Ce qui est maintenant compris ne fut jadis qu'incompris."
{ http://yikingiching.blogspot.com/2004/08/les-forces-opposees.html#links }
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mer 2 Juin 2010 - 19:44

"Je fus frappé par le fait que la spiritualité indienne recevait autant du mal que du bien. Le chrétien aspire au bien et succombe au mal ; l'indien, au contraire, se sent en dehors du bien et du mal ou cherche à atteindre cet état par la méditation ou le yoga. C'est ici cependant que surgit mon objection : dans une telle attitude, ni le bien, ni le mal n'ont de contours qui leur soient propres et cela entraîne une certaine inertie. Nul ne croit vraiment au mal, nul ne croit vraiment aubien. Bien ou mal signifient tout au plus ce qui est mon bien ou mon mal, ce qui m'apparaît comme bien ou comme mal. On pourrait dire paradoxalement que la spiritualité indienne est dépourvue à la fois du mal et du bien, ou encore qu'elle est à tel point accablée par les contraires, qu'il lui faut à tout prix le nirdvandva, c'est à dire la
libération des contrastes et des dix mille choses.

Le but que poursuit l'Indien n'est pas d'atteindre la perfection morale, mais d'atteindre l'état de nirdvandva. Il veut se libérer de la nature et par conséquent atteindre par la méditation l'état sans images, l'état de vide. Moi, au contraire, je vise à me maintenir dans la contemplation vivante de la nature et des images psychiques. Je ne veux être débarrassé ni des hommes, ni de moi-même, ni de la nature, car tout cela représente à mes yeux une merveille indescriptible. La nature, l'âme et la vie m'apparaissent comme un épanouissement du divin. Que pourrais-je désirer de plus ? Pour moi, le sens suprême de l'être ne peut consister que dans le fait que cela est et non point dans le fait que cela n'est pas ou que cela n'est plus.

Pour moi, il n'est pas de libération à tout prix. Je ne saurais être débarrassé de quoi que ce soit que je ne possède, que je n'aie ni fait, ni vécu. Une réelle libération n'est possible que si j'ai fait ce que je pouvais faire, si je m'y suis totalement adonné ou y ai pris totalement part. Si je m'arrache à cette participation, j'ampute, en quelque sorte, la partie de mon âme qui y correspond.

(...) Un homme qui n'a pas traversé l'enfer de ses passions ne les a pas non plus surmontées. Elles habitent alors dans la maison voisine et, sans qu'il y prenne garde, une flamme en peut sortir qui atteindra aussi sa propre maison. Si nous abandonnons, laissons de côté et, en quelque sorte, oublions à l'excès, nous courons le danger de voir reparaître avec une violence redoublée tout ce qui a été laissé de côté ou abandonné."

C.G. Jung "Ma vie".

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
OBYONETAOPY
Résident
Résident
avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 381
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 59
Localisation : SAVOIE

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 3 Juin 2010 - 3:07

http://www.archive-host.com/dewplayer-vol.swf?mp3=http://sd-1.archive-host.com/membres/up/39341854252895604/5ANGELOVN.mp3&autoreplay=1
Le texte important à écouter est dedans ma musique, vers la moitié, et il est en rapport avec ce que dit JUNG ci dessus....au sujet de la non abstinence du Monde...c'est un texte issu de L'INFUENCE de DIALOGUE avec L'ANGE....

Le titre ici est intitulé ANGELOV issu de mon 4 ieme Album ENDOGENESIS
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 3 Juin 2010 - 5:02

Je me suis rendue compte que tout ce que je refoulais passions ou autres me revenaient en pleine figure encore plus fortes... je crois que l'on a un stade dans notre vie (ou du moins certaines) où l'on a besoin de "consommer", puis sans doute qu'une phase de sublimation, de lâcher-prise vient dépasser tout ça, mais c'est bien différent du rejet ou de l'abstinence. Peut-être juste arriver à intégrer en soi ses pulsions en les vivant ou pas parfois sans se laisser dévorer par elles, on peut simplement accepter qu'elle soit là, car contrôler ne sert qu'à les renforcer. D'ailleurs pourquoi lutter contre elles ? elles ont sans doute des choses à nous apprendre.
Enfin, encore une mes-sage pour relire Dialogue avec l'ange...

Cela pose la question de la sublimation ? sujet que je vais ouvrir tien.

Toujours très spaces tes musiques Obyone...j'oscille entre les détester et les adorer, être-ange...

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
OBYONETAOPY
Résident
Résident
avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 381
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 59
Localisation : SAVOIE

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 3 Juin 2010 - 5:59

Myriam a écrit:
Je me suis rendue compte que tout ce que je refoulais passions ou autres me revenaient en pleine figure encore plus fortes... je crois que l'on a un stade dans notre vie (ou du moins certaines) où l'on a besoin de "consommer", puis sans doute qu'une phase de sublimation, de lâcher-prise vient dépasser tout ça, mais c'est bien différent du rejet ou de l'abstinence. Peut-être juste arriver à intégrer en soi ses pulsions en les vivant ou pas parfois sans se laisser dévorer par elles, on peut simplement accepter qu'elle soit là, car contrôler ne sert qu'à les renforcer. D'ailleurs pourquoi lutter contre elles ? elles ont sans doute des choses à nous apprendre.
Enfin, encore une mes-sage pour relire Dialogue avec l'ange...

Cela pose la question de la sublimation ? sujet que je vais ouvrir tien.

Toujours très spaces tes musiques Obyone...j'oscille entre les détester et les adorer, être-ange...

Oui elles sont entre les deux mes musiques, c'est là qu'on les trouve, en faisant L'UNION FUSION de l'attrait et de la répulsion au CENTRE en soi fait D'INFINI.....et une fois trouvé ce CENTRE, on ne les déteste plus, ni ne les adore, elles sont simplement là comme des TABLEAUX de maitres que l'on prend plaisir à regarder de temps en temps (pour certaines de mes musiques bien sûr, car moi aussi je fais parfois de la maaard musicale, seul le TEMPS triera entre le bon grain et l'ivraie de mes musiques)

Pour le reste DESIRS et EMOTIONS ne sont pas à rejeter, ni à s'abstenir.....mais à ELEVER, c'est toujours au dessus de nos questionnements que se trouve LA REPONSE.......UNION FUSION des différences par ce qu'elles ont de COMPLEMENTAIRE...au travers du LIEN de L'ORIGINE COMMUNE http://www.yiding.ouvaton.org/9073/ à tous et toutes
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Sam 5 Juin 2010 - 6:13

"La malédiction ne persiste que parce que nous préférons renoncer à la difficulté d'une RELATION FIDELE avec L'AMOUR SANS MORT, au profit de la facilité et du confort des réalités concrètes mais éphémères de la vie ordinaire.

La confusion prospère parce que nous subordonnant sans cesse notre volonté à obtenir le saisissable du monde d'extérieurs, en affaiblissant l'Essence Ciel du Plan Pilote Merveilleux Intérieur et à de rares exceptions près, la plupart des hommes asservit au seul courant des apparences, sans plus faire cas du RETOUR au REEL, ils deviennent des clones qui ne savent même plus quelle MERE ils ont."

J'ai retenue ce passage dans ton texte qui reflète bien la superficialité de ce monde...arriver à s'élever au dessus de nos sens, notre mental, ça semble si complexe... Si je me mets à citer du Oby, on va me faire sortir... mais il y a du VRAI dans ces écrits...arriver à rentrer c'est tout. Je me mets même à mettre des majuscules, au secours je m'Obyonetaopyeeeee


Souvent tu parles de l'union des contraires, l'union-fusion qu'entends-tu par là ? le féminin et masculin en SOI ? ou l'union de SOI avec le TOUT ? Certes je vois l'équilibre qu'il faut trouver entre les 2, et le déséquilibre sur cette terre. L'énergie féminine n'est pas à "exploiter" par l'homme, elle doit juste l'inspirer pour expanser un monde plus harmonieux. Soi concis stp, si c'est possible...

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
OBYONETAOPY
Résident
Résident
avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 381
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 59
Localisation : SAVOIE

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Sam 5 Juin 2010 - 7:12

N'aie craintes si tu t'obyonetaopyze, hahahahaha hahahahahaa car OBYONETAOPY 'est un Nom qui n'en est pas vraiment un pour aider à arriver là en toi à L'ESPACE sans ESPACE où tout trouve sa JUSTE PLACE.

Citation :
Souvent tu parles de l'union des contraires, l'union-fusion
qu'entends-tu par là ? le féminin et masculin en SOI ? ou l'union de
SOI avec le TOUT ?

Oui et bien plus encore, car quand je parle en général des contraires c'est de toutes les dualités dont je parle......L'UNION des CONTRAIRES est NECESSAIRE pour éviter la vision séparée et ou séparatrice qui cause tant de maux et de misères ICI BAS.....

Citation :
Certes je vois l'équilibre qu'il faut trouver entre
les 2, et le déséquilibre sur cette terre. L'énergie féminine n'est pas
à "exploiter" par l'homme, elle doit juste l'inspirer pour expanser un
monde plus harmonieux. Soi concis stp, si c'est possible...

L'EQUILIBRE ne survient vraiment que quand nous faisons L'UNION des CONTRAIRES.....

Oui on ne devrait jamais chercher à EXPLOITER DOMINER L'ENERGIE, qu'elle soit féminine et ou masculine d'ailleurs, on devrait plutôt apprendre à L'APPRIVOISER et à se servir des MERVEILLES qu'ELLE offre sans s'en servir, sans chercher à la FIGER dans un AVOIR particulier d'extérieur (bien qu'elle offre aussi ce possible), bref PROFITER de SA CIRCULATION de VIE et la laisser CIRCULER en soi...... l'énergie féminine est bien peu connue des hommes, mais de même l'énergie masculine est bien peu connue des femmes, car tous et toutes ne perçoivent en général que des caricatures d'énergie et sont loin bien loin de comprendre ce qui les anime en VERITE.....

En remplaçant l'expression habituelle énergie féminine par DYNAMISME RECEPTIF, NATURE SUBTILE des CHOSES (sous entendu de la VIE) http://www.alchimie.ouvaton.org/2882/ et énergie masculine par DYNAMISME CREATEUR, ESSENCE SUBTILE des CHOSES (sous entendu de LA VIE) http://www.alchimie.ouvaton.org/3602/ nous avons une plus claire image de là où vraiment chercher......

Ce qui est marrant (enfin presque??) c'est que c'est tellement SIMPLE et que cela semble si COMPLIQUE aux hommes et aux femmes de ce Monde de trouver.....c'est si PROCHE de chacun et chacune que c'est bizarre que chacun et chacune continue de le chercher si loin.....

Citation :
Soi concis stp, si c'est possible...
Je ne peux pas être concis, mon language n'est pas fait pour le mental et l'intellect, il est destiné à faire voir autre chose au mental et à l'intellect, il est destiné à nous aider à nous déconnecter des informations du mental et de l'intellect pour retrouver en nous L'INFORMATION VERITABLE.....Apprendre (S'EVEILLER) ne consiste pas à se remplir de données, d'informations diverses et variées, mais plutôt à se """ VIDER """ de tous les savoirs particuliers qui donnent consistance à des réalités trompeuses......

Ton """petit toi""", pleure de ne pas comprendre quand il me lit (ou plutôt quand il lit '''mon''' YI KING, mais il ne réalise pas que le TOI VERITABLE (le petit toi, plus tous tes autres petits toi en UN COMPLET et ENTIER de TOTALITE UNIVERSELLE) se réjouit d'avoir enfin accès à une NOURRITURE qui lui parle et qui RESONNE en Lui des EVEILS de SPLENDEUR.....et c'est pareil pour tous et toutes qui se posent un jour et ACCEPTENT de lire un peu le YI KING de la SIMPLICITE SUBVERSIVE http://yiking.hautetfort.com/ sans préjugés, ni peurs....

Explication un peu plus concise :

Ecouter les choses du Monde (le petit nous mêmes) nous fait vivre les choses du Monde, mais comme ce Monde n'est qu'un aspect limité (environ 5%) parmi tant d'autres de LA VREALITE.....il y a quelque chose en nous (le NOUS MEMES VERITABLE) qui souffre d'avoir à voir sans cesse cette limitation qui lui est imposée sans cesse et qui le fait se retrouver comme noyé étouffé dans une matérialité de type seulement matérielle sans aucun rapport avec la TOTALITE (les autres 95%+les 5%) que ce quelque chose en nous perçoit.... et c'est un REGAL pour ce dernier, que dans ce Monde Limité et surchargés d'apparences et de vanités, il y ait encore de temps en temps des TEXTES, des PAROLES et des ACTES qui Lui parle d'ESSENTIEL, D'ESSENCE CIEL.......(les textes de JAMES parlent aussi à notre NOUS MEME VERITABLE, c'est pour cela qu'ils fascinent autant et ou qu'ils en effraient beaucoup), car cela L'AIDE à RAYONNER et à nous faire voir plus de LUMIERE......ce qui est ESSENTIEL puisque nous ne pouvons vivre durablement (continuer dans L'INFINITE de la VIE) que si on RESPIRE la LUMIERE....
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Dim 13 Juin 2010 - 18:54

"Il n’y a pas de lumière sans ombre et pas de totalité psychique sans imperfection. La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection mais de la plénitude. Sans imperfection, il n’y a ni progression, ni ascension."
Carl Gustav Jung

Ah! ce Jung, il m'épatera toujours...quoi que c'est logique, si on était déjà "parfait", on s'ennuyerait non...plus aucun idéaux nous motiveraient pour avancer...enfin ce ne sont pas des affirmations, mais plutôt des questions ?

et je sens que quelqu'un va me dire que nous sommes "PARFAITS", bon ok, dans l'absolu, d'accord , mais je dois bigler !

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
OBYONETAOPY
Résident
Résident
avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 381
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 59
Localisation : SAVOIE

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Lun 14 Juin 2010 - 6:08

Myriam a écrit:
"Il n’y a pas de lumière sans ombre et pas de totalité psychique sans imperfection. La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection mais de la plénitude. Sans imperfection, il n’y a ni progression, ni ascension."
Carl Gustav Jung

Ah! ce Jung, il m'épatera toujours...quoi que c'est logique, si on était déjà "parfait", on s'ennuyerait non...plus aucun idéaux nous motiveraient pour avancer...enfin ce ne sont pas des affirmations, mais plutôt des questions ?

et je sens que quelqu'un va me dire que nous sommes "PARFAITS", bon ok, dans l'absolu, d'accord , mais je dois bigler !

Je remercie souvent C G JUNG pour avoir DEMOCRATISE le YI KING http://yiking.hautetfort.com/ avec son ami RICHARD WILHELM....ils ont largement contribué au fait que tous et toutes peuvent l'avoir maintenant...

La PERFECTION des HUMAINS, n'est qu'un POTENTIEL non encore accompli chez la plupart (sinon je pense pas que nous serions là dans ce Monde si on étaient en TOTALITE PARFAIT), et c'est ce NON ACCOMPLISSEMENT qui fait voir, faire et vivre les choses comme IMPARFAITES....ici bas....

Que l'homme choisisse la VOIE du CHANGEMENT vers ses TRANSFORMATIONS par la TRANSCENDANCE et peu à peu il TRANSFORMERA ALCHIMIQUEMENT en lui même ses IMPERFECTIONS en PERFECTION et REVELERA son POTENTIEL de PERFECTION en ACCOMPLISSEMENT de TOTALITE.....

Qu'il ne LA choississe pas encore, et il restera imparfait, prenant même le risque sans cesse grandissant de s'affaiblir, s'épuiser en énergie de vie dans chaque existences, altérant par là même son potentiel de perfection en encore plus d'imperfections (c'est ainsi, plus il affaiblit son potentiel de PERFECTION pour des choses sans réelles valeur, d'un point de vue de L'ABSOLU, plus il se crée des destins terribles de souffrances et de maux à venir)

*

Quelques NDE et EMI négatives
SEMBLENT attester de certaines choses en ce dernier sens des choses ..

http://www.paranormal-info.com/Une-NDE-negative.html

http://www.dailymotion.com/video/x1yq5p_j-etais-en-enfer-j-en-suis-revenu

http://www.dailymotion.com/video/x55ydr_experience-negative-et-positive-en_news


Revenir en haut Aller en bas
nuageblanc
Résident
Résident
avatar

Féminin Scorpion Buffle
Messages : 160
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 43
Localisation : ANNECY

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Lun 14 Juin 2010 - 11:28

J'aime bien le fait de préfèrer la plénitude à la perfection, car autant la première me fait penser à un état de relâchement des tensions, d'harmonie, autant l'autre est lié je trouve à un état de tension, commme quelque chose d'anguleux, comme une montagneà gravir.On tend vers la perfection, alors qu'on est dans nu état de plénitude, comme si on s'aessyait dedans; la plénitude englobe Et la perfection peut exclure. Peut-être n'est ce qu'une vision personnelle, mais c'est mon ressenti. Comment vous voyez la différence entre les deux?
Revenir en haut Aller en bas
coeuracoeur
Modérateur
avatar

Féminin Lion Tigre
Messages : 362
Date d'inscription : 16/03/2010
Age : 54
Localisation : AIN

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Lun 14 Juin 2010 - 12:27

oui j'aime bien ta perception des mots plénitude et perfection

Et si tu lis ma phrase en fin de message
"que la peur cède à la douceur lente de cette coulée de vie qui nourrit ta chair" de Danis Bois, la plénitude me fait penser à çà...
quand on sent cette douce coulée de vie en soi on est dans la plénitude.
et on a besoin de rien.

_________________
"que la peur cède à la douceur lente de cette coulée de vie qui nourrit ta chair" Danis Bois
Revenir en haut Aller en bas
OBYONETAOPY
Résident
Résident
avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 381
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 59
Localisation : SAVOIE

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Lun 14 Juin 2010 - 13:45

nuageblanc a écrit:
J'aime bien le fait de préfèrer la plénitude à la perfection, car autant la première me fait penser à un état de relâchement des tensions, d'harmonie, autant l'autre est lié je trouve à un état de tension, commme quelque chose d'anguleux, comme une montagneà gravir.On tend vers la perfection, alors qu'on est dans nu état de plénitude, comme si on s'aessyait dedans; la plénitude englobe Et la perfection peut exclure. Peut-être n'est ce qu'une vision personnelle, mais c'est mon ressenti. Comment vous voyez la différence entre les deux?

Oui, en effet c'est ton ressentit, LA PERFECTION n'a que peu de choses à voir avec les idées que les gens et les gentes s'en font.....et ou les concepts qu'ils et elles peuvent avoir d'ELLE.....et surtout rien à voir avec une PERFECTION TEMPORELLE....

Certains et certaines (beaucoup) pensent savoir ce que c'est et les autres (rares) ne veulent pas s'en faire de fausses images, c'est pour cela qu'ils et elles en RECHERCHE sans cesse la CONNAISSANCE....

Dans le YI KING ( http://yiking.hautetfort.com/ ) la PERFECTION (TSHENG), ne peut être ACCOMPLIE que par L'UNION FUSION REELLE du CIEL et de la TERRE en soi, c'est à dire TERRE = la MATIERE (le corps, le sexe) et CIEL = la LUMIERE (l'esprit, la spiritualité).....quiconque n'en est pas encore arrivé à CELA, est encore dans la VISION, ACTION SEPAREE, SEPARATRICE des choses et donc il et ou elle est encore IMPARFAIT.....

L'idéogramme CHINOIS TSHENG (PERFECTION) à aussi le sens de DROITURE, de JUSTESSE, de JUSTICE (rien à voir avec la justice des hommes) qui sont des VERTUS à cultiver toutes en RELATION avec un JUSTE MILIEU à trouver en TOUT....et une DUREE dans un FEU D'AMOUR qui brûle sans ce consumer, c'est à dire qui se RENOUVELLE sans cesse en un AMOUR INCESSANT.....
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Ven 10 Déc 2010 - 14:19

L'archétype dans le symbolisme du rêve:

"J’ai déjà suggéré que les rêves remplissent une fonction de compensation. Cette hypothèse implique que le rêve est un phénomène psychique normal, par lequel les réactions inconscientes ou impulsions spontanées sont transmises à la conscience. Beaucoup de rêves peuvent être interprétés avec l’aide du rêveur, qui fournit à la fois les associations et le contexte de l’mage onirique au moyen desquels on peut en explorer chaque aspect.

Cette méthode convient à tous les cas ordinaires, ceux ou un parent, un ami, un malade, vous raconte un rêve pour ainsi dire dans le cours d’une conversation. Mais quand il s’agit de rêves obsessionnels, ou possédant une forte charge affective, les associations personnelles que propose le rêveur ne suffisent généralement plus à une interprétation satisfaisante. Dans ces cas-là il nous faut prendre en considération le fait (que Freud Observa et commenta en premier) qu’on trouve dans le rêve des éléments qui ne sont pas individuels, et ne peuvent être tirés de l’expérience personnelle du rêveur.

Ces éléments, dont j’ai parlé, sont ce que Freud appelle : les « résidus archaïques », des formes psychiques qu’aucun incident de la vie de l’individu ne peut expliquer, et qui semblent être innées, originelles, et constituer un héritage de l’esprit humain. Tout comme le corps humain est une collection complète d’organes dont chacun est l’aboutissement d’une longue évolution historique, de même devons-nous nous attendre à trouver dans l’esprit une organisation analogue. Pas plus que le corps, il ne serait être un produit sans histoire. Et par « histoire », je ne veux pas parler de celle que l’esprit construit en se référent consciemment au passé par le moyen du langage et d’autres traditions culturelles. Je veux parler du développement biologique, préhistorique et inconscient, de l’esprit dans l’homme archaïque, dont la psyché était encore proche de celle de l’animal.

Cette psyché vertigineuse ancienne est le fondement de notre esprit, tout comme la structure de notre corps se fonde sur le type plus général de la structure du mammifère. L’œil exercé de l’anatomiste ou du biologiste trouve beaucoup de traces de ce type initial dans notre corps. Le chercheur qui a l’expérience de l’exploration de l’esprit humain peut, de même, voir les analogies existant entre les images de mentalité primitive, ses « représentations collectives », et ses thèmes mythologiques.

Tout comme le biologiste a besoin de l’anatomie comparée, le psychologue ne peut pas se passer d’une « anatomie comparée de la psyché ». En d’autres termes, il faut, en pratique, non seulement que le psychologue ait une expérience suffisante des rêves et d’autres expressions de l’activité inconsciente, mais qu’il connaisse la mythologie dans son sens le plus large. S’il n’est pas équipé de la sorte, personne ne peut déceler les analogies qui importent. Il n’est pas possible par exemple, de saisir l’analogie entre un cas de névrose compulsionnelle et la classique possession démonique, si l’on n’a pas une connaissance exacte de l’une et de l’autre.

Mon point de vue concernant les « résidus archaïques », que j’ai appelés « archétypes » ou « images primordiales », a été constamment attaqué par des gens qui ne possédaient pas une connaissance suffisante de la psychologie des rêves ni de la mythologie. On croit souvent que le terme « archétype » désigne des images ou des motifs mythologiques définis. Mais ceux-ci ne sont rien d’autre que des représentations conscientes : il est absurde de supposer que des représentations aussi variables puissent être transmises en héritage.

L’archétype réside dans la tendance à nous représenter de tels motifs, représentation qui peut varier considérablement dans les détails, sans prendre son schéma fondamental. Il existe, par exemple, beaucoup de représentations du motif des frères ennemis, mais le motif lui-même reste le même. Mes critiques ont supposé à tort que je voulais parler de « représentations hérités », et ils ont en conséquence rejeté l’idée des archétypes comme tout à fait fausse. Ils n’ont pas tenu compte du fait que si les archétypes étaient des représentations originaires de notre conscience (ou acquises par elle) nous devrions être en mesure de les comprendre, au lieu d’être étonnés et déroutés lorsqu’ils se présentent. « L’archétype » est en réalité une tendance instinctive, aussi marquée que l’impulsion qui pousse l’oiseau à construire un nid, et les fourmis à s’organiser en colonnes.

Il me faut préciser les rapports entre les archétypes et les instincts. Ce que nous appelons « instinct » est une pulsion psychologique, perçue par les sens. Mais ces instincts se manifestent aussi par les fantasmes, et souvent ils révèlent leur présence uniquement par des images symboliques. Ce sont ses manifestations que j’appelle les archétypes. Leur origine n’est pas connue. Ils réapparaissaient à toute époque et partout dans le monde, même là où il n’est pas possible d’expliquer leur présence par des transmissions de générations en générations, ni par des fécondations croisées résultant de migrations."

Carl Gustave Jung, Extrait de : « Essai d’exploration de l’inconscient, ed. Folio, p. 115

Je ramène ce texte de facebook, et un commentaire très juste et beau: "Les résidus archaiques comme empreinte de nos ancêtres, comme empreinte de la vie à travers le temps portent en eux des savoirs revelés à travers les reves. Ils sont ces liens qui nous unient à la chaine des Hommes sur terre."

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Ven 10 Déc 2010 - 21:14

un article sur le livre rouge:

http://www.attrape-songes.com/reves-lucides/le-livre-rouge-de-carl-jung

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Christalain
Modérateur
avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 151
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 49
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Sam 11 Déc 2010 - 14:34

Merci Myriam pour ces textes et liens, Jung est un auteur que j'apprécie beaucoup.
Voici un autre lien pour aboder la notion de synchronicité:

http://www.rosecroixjournal.org/issues/2009/articles/vol6_37_50_gregoire.pdf

study
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org/
nuageblanc
Résident
Résident
avatar

Féminin Scorpion Buffle
Messages : 160
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 43
Localisation : ANNECY

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Dim 12 Déc 2010 - 19:09

J'aime bien aussi sa disciple Marie-Louise Von Franz qui est connue pour son analyse psychanalytique des contes et qui considère que la structure du conte est calquée sur la structure psychique humaine, c'est pour cela qu'ils sont universels et qu'ils touchent chacun, quelqu'il soit et quelque soit son âge au plus profond. Selon elle, les contes trouveraient d'ailleurs leur origine dans les rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Christalain
Modérateur
avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 151
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 49
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Dim 12 Déc 2010 - 19:58

Oui Nuage blanc, je me souviens d'un excellent livre qu'elle a écrit: "Jung et la voie des profondeurs". En effet, les contes sont inspirés d'archétypes de l'inconscient collectif et, logiquement, mettent en image certains symboles de manière récurrente...

Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org/
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mar 14 Déc 2010 - 18:11

Citation :
En effet, les contes sont inspirés d'archétypes de l'inconscient collectif et, logiquement, mettent en image certains symboles de manière récurrente...

je me demande alors si ces archétypes et autres symboles qui peuplent nos rêves ne passent pas par notre ADN aussi ?

et si il existe un inconscient collectif, alors cela veut dire que nous sommes connectés de manière très subtiles les uns aux autres, cela traverse les générations de manière inconsciente, donc pas le fait du mimétisme ou une quelconque transmission.

alors depuis quand ces archétypes existent ? et d'où proviennent-ils ? ont-ils été implantés dans nos cerveaux ? par qui ? et pourquoi ? ou sont-ils créés par ce même inconscient ?

à se demander si l'homme ne s'ennuierait pas un peu sur terre, ayant ce besoin de créer des images ? je suppose que nous n'avons pas la maîtrise ni le contrôle de cela. sans doute un besoin aussi d'évacuer la souffrance...

beaucoup de questions...la vie est mystérieuse et surprenante...c'est ce qui la rend belle.



_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Lun 17 Jan 2011 - 20:31

A tous ceux ou celles qui sont intéressés par le livre rouge de Monsieur Jung, il devrait sortir bientôt (chez Albin Michel).

The Red Book - Le Livre Rouge
C.G. Jung

Véritable fac-similé de l'original, le Livre Rouge calligraphié en lettres gothiques et peint par Carl Jung, est disponible en allemand et anglais. La sortie de cet ouvrage en français est prévue dans le courant du 1er trimestre 2011. C'est l'un des meilleurs exemples de la forme que peut revêtir une imagination active, il est au centre de l'œuvre de Jung.

Les médias anglo-saxons saluent la sortie du "Livre Rouge" de Jung
Le "Livre Rouge" a fait la une du New York Times Magazine, dans son édition du 20 septembre 2009, sous le titre "The Holy Grail of the Unconscious" (Le Saint Graal de l’Inconscient). L'article, rédigé par la journaliste Sara Corbett, détaille les péripéties qui ont accompagné la sortie de l'ouvrage.

En parallèle, l’éditeur américain W.W. Norton publie une vidéo de présentation où le livre, tel un objet sacré de très grande valeur, est numérisé avec soin, sous la surveillance indéfectible des descendants de Jung.

Tous les ingrédients "du livre secret" sont réunis : caché depuis près d'un siècle (seulement de très rares personnes l'ont vu), protégé depuis de nombreuses années dans les coffres d'une banque zurichoise, numérisé par une société californienne qui a installé spécialement un labo photo à Zurich...

Plusieurs journaux relaient l'information, c'est alors que fleurissent toute une série de comparaisons hasardeuses qui vont des aventures d'Indiana Jones au Da Vinci Code ... Nous sommes bien éloignés de la réalité du "Livre Rouge" de Jung !

Initialement cet ouvrage n'était pas destiné à la publication
En 1914, en pleine confrontation avec l'inconscient, Jung décide de matérialiser les échanges avec les différentes entités qui se présentent à lui, en consignant les dialogues dans un livre relié de cuir rouge (d'où son nom) auquel il donne le titre de "Liber Novus" (Livre Nouveau).

Au fil des ans, Jung calligraphie les dialogues en lettres gothiques et peint les différentes scènes fruits de sa relation avec l'inconscient. Si l'origine de ce livre nous était inconnue, on pourrait facilement le confondre avec une publication médiévale : la calligraphie et les dessins font immédiatement penser à un livre traitant d'alchimie.

Jung interrompt la rédaction du "Livre Rouge" en 1930, il entreprend alors une étude complète de l'alchimie, travaux partagés et confiés en grande partie à sa plus proche collaboratrice Marie Louise von Franz. Pour lui, le lien est établi entre ce qu'il a vécu et consigné dans le "Livre Rouge" au début du 20eme siècle et les nombreux écrits, qui quelques siècles plus tôt, ont été rédigés par les alchimistes à la recherche de la Pierre Philosophale.

C'est en 1953 que Jung reprend le "Livre Rouge" pour en terminer la dernière image restée inachevée, mais à la place il compose un nouveau dialogue. Deux ans avant sa mort, en 1959, il écrit de son écriture habituelle un appendice où il indique à propos du contenu de son livre "... Cela paraîtra une folie à un observateur non averti. Cela aurait pu, en effet, en devenir une si je n'avais pas endigué et capté la force subjuguante des événements originels ..."

Dialogues avec les puissances intérieures
Dans son livre "Ma Vie", Jung indique que lorsqu'il se sentait agité, il s'adressait à son anima : "Qu'est-ce qui se passe à nouveau ? Que vois tu ? Je voudrais le savoir ! Après quelques résistances, elle produisait régulièrement et exprimait l'image qu'elle discernait." Plus loin il précise : "Les fantasmes qui, à l'époque, me vinrent à l'esprit furent d'abord écrits dans le "Livre Noir" ; plus tard, je les reportai dans le "Livre Rouge" que je décorai aussi d'images. Il contient la plupart des mandalas que j'ai dessinés. "

Toute son œuvre est ancrée et s'appuie sur ces échanges, il acquiert ainsi "la notion de la responsabilité morale à l'égard des images. Cette dernière a influencé la conduite de ma vie de façon décisive". Quelques lignes plus loin il complète : "l'imagination mythique est partout et toujours présente, mais elle est tout aussi honnie que crainte, et cela semble même une expérience bien risquée ou une aventure douteuse que de s'abandonner au sentier incertain qui conduit dans les profondeurs de l'inconscient ".

L'imagination active
Marie Louise von Franz, dans son livre "Alchimie et imagination active", décrit l'imagination active ainsi : "On laisse se développer librement une imagination, un fantasme, en l'observant, et l'on s'engage dans l'action ou les dialogues qui s'instaurent avec les personnifications de complexes qui se présentent à nous. Le complexe du moi, l'ego, parle avec ces puissances intérieures et se confronte avec elles ". C'est ce qu'à fait Jung à partir de 1913 et le "Livre Rouge" en est le meilleur témoignage.

Il est bon de rappeler que la confrontation avec l'inconscient est une opération à haut risque, Jung le souligne, Barbara Hannah y consacre tout un chapitre dans son livre "Rencontres avec l’Ame". Elle indique : "Je pense en avoir assez dit pour qu’il soit clair que l’imagination active n’est pas un passe-temps auquel on se livre d’un cœur léger. C’est une démarche très sérieuse qui ne devrait jamais être entreprise à la légère. Il est vrai qu’il n’est pas du destin de tous de faire face à l’inconscient aussi complètement que le fit Jung ; une telle exploration est une vocation et l’on ne devrait l’entreprendre que pour cette raison ".

L'ouvrage disponible en allemand et anglais est annoncé dans une traduction française pour une sortie début 2011
Sous l'impulsion de la Fondation Philemon, dirigée par l'analyste jungien Stephen Martin, et avec l'accord des héritiers de Jung, l'historien Sonu Shamdasani, co-fondateur de la Fondation, a été chargé de superviser la traduction de l'ouvrage en langue anglaise, d'en rédiger l'introduction et d'ajouter les notes de pied de page.

L'éditeur W.W. Norton propose un ouvrage composé de deux parties : le fac-similé de l'original (205 pages peintes et calligraphiées en langue allemande par Jung) auquel s'ajoute la traduction anglaise, soit 404 pages au total.

Dans le courant du 1er trimestre 2011 cet ouvrage devrait être disponible en français (sa traduction est en cours, il sera publié aux éditions Albin Michel).

Ce livre déclenchera différentes réactions, les unes très enthousiastes, les autres très négatives. Jung était bien conscient qu'il en serait ainsi, c'est probablement l'une des raisons pour laquelle il ne donna pas une consigne précise concernant la publication de ce document. Cette pièce centrale est incontournable pour tous ceux dont le monde intérieur n'est pas un vain mot, mais participe au monde réel au même titre que les objets et les personnes qui les entourent."

le prix devrait être élevé Rolling Eyes

"Pour que nos feuilles puissent atteindre le ciel, nos racines doivent descendre jusqu'en enfer" C. G. Jung

Suspect

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 20 Jan 2011 - 6:13

d'autres infos sur le livre rouge ici:

http://wingmakers.exprimetoi.net/t58-textes-de-james-wingmakers-documents-remarquables

merci à Cristobal pour ces trouvailles !




aaaaaah...j'aimerais bien l'avoir Rolling Eyes ce book ! mais le prix aie !


study

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Ven 21 Jan 2011 - 20:10

Téléchargement de la chose en english Very Happy...au moins pour les peintures dont la symbolique me semble bien représentative de quelques archétypes de notre inconscient (collectif)...et surtout très belles.

http://teleomorph.com/2010/03/02/pdf-carl-g-jungs-red-book/

un univers très personnel qui me fait penser que l'exploration de l'inconscient n'est pas une partie de plaisir Suspect, mais passionnant, un travail alchimique revisité par Jung.



attendons la traduction...pour le texte. Les images en disent déjà pas mal.

sunny

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
nuageblanc3
Prend racine
Prend racine
avatar

Féminin Scorpion Buffle
Messages : 69
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 43
Localisation : ANNECY

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Ven 21 Jan 2011 - 20:14

C'est vraiment très beau Smile
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Sam 24 Sep 2011 - 9:28

encore une bonne raison d'aller faire un tour à Paris...

http://www.guimet.fr/Le-Livre-Rouge-de-C-G-Jung-Recits

qui m'accompagne ? et surtout qui m'héberge ?

bon weekend

sunny



_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mer 12 Oct 2011 - 16:48

"Le Livre Rouge est divisé en deux parties : le "Liber Primus" et le "Liber Secundus". Que représente chaque section?

Les parties se suivent et s'enchaînent, mais le "Liber Primus" exprime avec force le chaos personnel et le désarroi initial dans lequel se débat Jung, qui craint même de côtoyer la folie. En tant que médecin-psychiatre, il la connaît de près. Puis, des possibilités de dialogue apaisant surgissent, avec la figure d'Elie, qui ensuite par avatar se transformera en Philémon.

Dans le "Liber Secundus", l'ordre et le désordre de son parcours intérieur s'articulent en finesse et se complexifient. Des figures secourables apparaissent. Le Dieu qu'on craignait mort renaît sous des formes inédites. Les sacrifices personnels demandés à Jung par ses voix directrices commencent à prendre un sens nouveau. Peu à peu, il entend ce qui lui est annoncé, il ressent les impasses de la vie à éviter. Il retrouve un sens profond, malgré les contradictions qu'il est obligé de vivre sous tension, faute de pouvoir les résoudre unilatéralement. Il trouve ainsi peu à peu le chemin de l'unification intérieure.

Dans la troisième partie, "Epreuves", reprise d'un manuscrit non calligraphié et retrouvé dans ses archives, Jung dialogue tout particulièrement avec les morts, c'est-à-dire non seulement ceux que la Première Guerre Mondiale fauche en masse à cette époque, mais aussi les morts des siècles passés qui sont eux aussi des figures en désarroi et à la recherche d'une sagesse éternelle valable. Puis, les morts se retirent grâce à l'influence apaisante de Philémon et Jung trouve, avec cette figure de sage intérieur, peu à peu, les chemins et la voie justes pour lui.

Quels sont les enseignements du livre?

Jung comprend les "lois intérieures" du fonctionnement de l'âme et de la psyché, que le Livre Rouge aura d'abord formulées dans un langage symbolique, personnel et caché, mais que lui, dans sa vie publique de penseur, va désormais pouvoir écrire dans une forme explicative et compréhensible. L'alchimie, notamment, mais aussi un approfondissement des significations profondes de Dieu ou du divin dans le monde actuel post-chrétien l'y aideront et lui fourniront de nouvelles clés. Des clés pour pouvoir, pendant de nombreuses années, de 1920 jusqu'à sa mort en 1961, tirer toutes les leçons et enseignements de ce voyage intérieur au bout de l'inconscient.

Le Livre Rouge offre donc un regard inédit sur le travail du psychanalyste Jung à travers des textes et des illustrations. Celles-ci occupent d'ailleurs une place importante dans l'ouvrage. À quoi ces illustrations font-elles référence?

Les illustrations sont omniprésentes dans le Livre Rouge, sous de multiples formes et formats. Au début, après une somptueuse pleine page d'ouverture, les dessins sont petits et un peu maladroits, car Jung écrit et peint sur des parchemins qui tiennent mal ses pigments. Il choisit également de peindre des dessins de petits formats. Puis, avec le "Liber Secundus", Jung s'enhardit, les dessins s'agrandissent, les pleines pages apparaissent, le réalisme s'accroît. Le Serpent, le Dieu Izdubar (Gilgamesh), l'Enfant divin renaissant et le sage Philémon déploient leurs figures. D'autres illustrations montrent le visage hideux de la Mort, de dragons et de monstres.

Certaines de ces illustrations ponctuent et reformulent les scènes et les idées du texte, d'autres à l'inverse sont éloignées ou même franchement décalées par rapport au texte. Car Jung aimait les oeuvres sans fin, labyrinthiques, et il a choisi de laisser venir les illustrations à leur heure, sans toujours les lier au texte. En fonction des situations nouvelles du moment, on a par exemple un chapitre dont la rédaction de premier jet remonte à 1914, mais a été recopié en calligraphie vers 1920 et placé sur la page en vis-à-vis d'une image peinte en 1924.

Mais d'autres illustrations collent au texte ou fixent durablement le visage d'un interlocuteur particulièrement cher à ses idées ou à son coeur, comme Salomé, Philémon, ou le Temple d'Or. Jung recopiera certaines images du Livre Rouge sur les murs mêmes de la Tour de Bollingen, qui était son refuge intime.

On peut noter que c'est dans la seconde partie du Livre Rouge que les illustrations sont les plus nombreuses. Elles se succèdent quelquefois les unes aux autres. Pourrait-dire qu'elles dialoguent entre elles?

Dans une série impressionnante de dix-huit pages (pp. 80 à 97), Jung peint des mandalas en couleurs, qui comme dans un film séquentiel, évoluent et se transforment dans une atmosphère assez "gnostique", avec des écritures ésotériques ou "runes", comme Jung les nomme. Dans ces pages, il reproduit et retravaille des dessins au crayon qu'il a faits dans un carnet de notes d'août à fin septembre 1917. Au Musée Guimet, nous exposons vingt-cinq de ces brouillons, fascinants de recherche et de créativité. Jung constate que ces croquis ont un effet apaisant ou régulateur sur son état d'esprit et ses humeurs, un peu comme des exercices de respiration lents et progressifs. C'est donc en effet une forme de dialogue, mais avec soi-même et dans le temps, jour après jour.

Ce faisant, il redécouvre à sa manière cette très ancienne technique d'exercices spirituels, le mandala tibétain. Pour Jung, c'est un exercice de re-centration de la psyché, de parcours en rond autour d'un centre qu'on vise sans pouvoir l'atteindre complètement, de mise en ordre de soi par rapport à ses propres tensions intérieures et enfin, de dialogue entre le soi intérieur et le monde externe.

Il peindra aussi isolément un autre superbe et complexe mandala, sur parchemin qu'il intitule "Système du Monde dans sa Totalité" et qui symbolise l'ordre général du monde dans ses différentes fonctions et tensions opposées, représentant à la fois le microcosme de la psyché humaine (la vôtre et la mienne) et son insertion dans le macrocosme du monde.

Les illustrations du Livre Rouge ont été réalisées par Jung lui-même. Lorsqu'il est à Paris en 1902 pour suivre les cours du psychologue français Pierre Janet, Jung passe la majeure partie de son temps à peindre ou à visiter des musées. Aspirait-il à devenir peintre?

Jung a en effet suivi assidûment les cours de Janet, mais il a su trouver le temps de satisfaire sa curiosité de jeune médecin à 27 ans. Il avait un vrai "coup de patte", une bonne technique à l'aquarelle, à la gouache et à l'huile aussi. Il n'a jamais eu le temps de peindre autre chose que l'univers du Livre Rouge car dès qu'il est devenu connu puis célèbre, il a été harassé de consultations, de conférences et séminaires. Mais à la fin de sa vie, il a consacré beaucoup de temps à la sculpture sur bois et sur pierre, ciselant même des textes dans la pierre. C'était surtout pour lui, plus que de prétendre faire de l'art, un moyen de fixer ses idées essentielles, de les mettre en forme, en somme de les fixer dans un matériau durable.

Quelles étaient les influences de Jung en matière d'arts visuels?

Jung a marqué un intérêt pour Odilon Redon lors de son passage à Paris. Il y a ainsi acquis des copies d'oeuvres d'art, de bustes antiques et de peintures italiennes. Il avait des goûts personnels classiques, ceux d'un bourgeois suisse né en 1875, mais on doit souligner deux aspects. En premier lieu, son rapport à l'art moderne et ses liens avec de jeunes artistes de Zurich, proches de Dada, comme Sophie Taeuber-Arp et Erika Schlegel, tant sur le plan plastique que théâtral. Ses liens avec un artiste comme Franz Riklin, qui fut élève d'Augusto Giacometti. Jung a écrit sur Picasso, sur Duchamp et sur les peintures d'art brut, surtout pour étudier le reflet donné par l'art aux crises psychiques des sujets et du monde collectif. Second aspect : l'immense curiosité de Jung pour les expressions plastiques non-occidentales. Par exemple, l'influence de l'art africain sur les nombreuses sculptures faites par Jung mais aussi son goût pour les mandalas tibétains et pour l'Asie en général. Le Musée Guimet a su tracer des liens et des correspondances impressionnantes entre les chefs d'oeuvre asiatiques de ses propres collections et la pensée de Jung. "

http://www.lexpress.fr/culture/livre/le-livre-rouge-de-jung-raconte-une-descente-aux-enfers_1038826.html

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Sam 15 Oct 2011 - 15:42



magnifique et chamanique drunken

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mer 1 Fév 2012 - 5:51

"Ma conscience est comme un oeil qui embrasse en lui les espaces les plus lointains, mais le non-moi psychique est ce qui de façon non spatiale emplit cet espace. Et ces images ne sont pas de pâles ombres; elles sont des facteurs et des conditions psychiques au pouvoir puissant. Certes, nous pouvons les méconnaître, mais jamais nous ne pouvons, en les niant, leur ravir leur puissance. Cette impression, en comparaison, ne saurait supporter d’autre image que la contemplation d’un ciel nocturne étoilé, car le seul équivalent du monde intérieur ne peut être que le monde extérieur et comme j’atteins ce dernier par l’intermédiaire du corps, c’est par le truchement de l’âme que j’atteins le monde intérieur."

(Introduction à L.Kranefeld, Die Psychoanalyse, Sammlung Göshen, 3ème édition, Berlin, 1956, p16.)



tiens cette image me fait penser au dragon d'eau 2012 des chinois !

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Sam 16 Juin 2012 - 16:56

"Si tu es irrité contre ton frère, songe que tu es irrité contre le frère en toi, c'est-à-dire contre ce qui, en toi, est semblable à ton frère."
Jung, Livre Rouge, p.253

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mer 8 Aoû 2012 - 6:10




_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Sam 8 Sep 2012 - 12:20

Le 13 septembre prochain, le "Livre Rouge" sort en format "Poche" à moins de 30E pour ceux qui seraient intéressés et qui n'ont pas une rétribution "pécuniaire" de leur long périple même si l'Or est ailleurs Wink

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Dim 30 Sep 2012 - 20:39

ayé reçu le texte en Français, très beau livre, rouge ^^

pas encore vraiment plongé à l'intérieur, ou à peine:

"Les années durant lesquelles j’étais à l’écoute des images intérieures constituèrent l’époque la plus importante de ma vie, au cours de laquelle toutes les choses essentielles se décidèrent. Car c’est là que celles-ci prirent leur essor et les détails qui suivirent ne furent que des compléments, des illustrations et des éclaircissements. Toute mon activité ultérieure consista à élaborer ce qui avait jailli de l’inconscient au long de ces années et qui tout d’abord m’inonda. Ce fut la matière première pour l’œuvre d’une vie." CG Jung

"Liber Novus, Nouveau Livre en latin, raconte l'histoire d'un homme qui a perdu son âme et part à sa recherche. Il la retrouve après de nombreuses aventures qui ne se passent que dans sa tête."

http://annagaloreleblog.blogs-de-voyage.fr/archive/2009/10/18/le-livre-rouge-c-g-jung.html

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Sam 20 Oct 2012 - 17:47

"Mon âme, ou es tu ? m'entends tu ? je parle, je t'appelle -es tu là ? Je suis revenu, je suis rentré - J'aie secoué de mes pieds la poussière de tous les pays et je suis venu à toi, je suis avec toi ; après de si longues années de longue marche je suis à nouveau venu vers toi. Veux tu que je te raconte tout ce que j'aie regardé, vécu, ingurgité ? Ou bien ne veux tu rien entendre de tous ces bruits de la vie et du monde ? Mais il faut que tu saches une chose, il y a une chose que j'aie apprise : Que l'on doit vivre cette vie. Cette vie est le chemin, le chemin que l'on cherche depuis si longtemps et qui mène à l'inconcevable que nous qualifions de divin. Il n'y a pas d'autre chemin. Tous les autres chemins sont de mauvais chemins. J'aie trouvé le bon chemin ; il m'a conduit jusqu'à toi jusqu’à mon âme. Je reviens, calciné et purifié. Me reconnais-tu ? comme la séparation fut longue ! Tout à tellement changé. Et comment t'ai-je trouvée ? Comme mon voyage fut étrange ! Par quels mots te décrire par quels sentiers tortueux une bonne étoile m'a conduit jusqu'à toi ? Donne moi ta main, mon âme presque oubliée. Quelle chaleur me procure la joie de te revoir, toi mon âme si longtemps désavouée. La vie m'a ramené à toi. Remercions la vie que j'aie vécue, pour toutes les heures sereines et pour toutes les heures tristes, pour chaque joie et pour chaque douleur. Mon âme c'est avec toi que mon voyage doit continuer. Avec toi je veux cheminer et monter jusqu'à ma solitude.


Voila ce que l'esprit des profondeurs m'obligea à dire et en même temps à vivre contre ma volonté, car je ne m'y attendais pas. J 'étais alors entièrement prisonnier de l'esprit de ce temps et avais une autre opinion de l’âme humaine. Je réfléchissais et parlais beaucoup de l’âme, je connaissais beaucoup de mots savants la concernant, je l'aie jugée et en ai fait un objet de science. Je n'aie pas songé que mon âme ne peut pas être l'objet de mon jugement et de mon savoir ; mon jugement et mon savoir sont bien plus l'objet de mon âme. C'est pourquoi l'esprit des profondeurs m'obligea à parler à mon âme, à l'invoquer en tant qu’être vivant et existant par lui même et il contredit ainsi l'esprit de ce temps pour qui l’âme est une chose qui dépend de l'homme, qui peut être jugée et classifiée, et dont nous pouvons saisir l'ampleur. J'ai du reconnaitre que ce que j'appelais autrefois mon âme, n'avait absolument pas été mon âme, mais une construction doctrinale sans vie. Il a donc fallu que je parle à mon âme comme à quelque chose de lointain et d'inconnu qui n'existe pas par moi mais par qui j'existe."

CG JUNG livre rouge, passage 149/151...

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Jeu 25 Oct 2012 - 18:00

encore trop dans l’intellect par moment, mais aussi de beaux passages

"Sixième nuit, Mon ame me conduit dans le désert, dans le désert de mon propre Soi. Je ne pensais pas que mon soi était un désert, un désert aride, brulant, poussièreux et sans boisson aucune. le voyage me conduit à travers du sable brulant, mes pieds s'enfoncent, j'avance lentement, sans but visible, l'espoir est mon seul compas. Comme cette contrée désertique est horrifiante. Il me semble que le chemin conduit si loin des hommes, je suis mon chemin pas à pas et ne sais combien de temps mon voyage durera.

Pourquoi mon soi est-il un désert ? aie je trop vécu en dehors de moi, dans les humains et les choses ? pourquoi aie je évité mon soi ? Ne m'étais je pas cher à moi meme ? mais j'ai évité le lieu ou réside mon ame. J'étais dans mes pensées, n'étant plus les choses et les autres humains. Mais face à mes pensées, je n'étais pas mon soi. Je dois aussi m'élever au dessus de mes pensées vers mon propre soi.

C'est vers ce but que mon voyage me mène et c'est pourquoi il me conduit dans la solitude; loin des hommes et des choses. La solitude, est ce etre avec soi meme ? La solitude n'existe aparemment que lorsque le soi est désert ? faut il que je transforme le désert en jardin ? Faut il que je peuple une contrée désertique ? FAut il que j'ouvre l'aérien jardin enchanté du désert ? Qu'est ce qui me conduit dans le désert et que dois je y faire ? Y a t'il une illusion dont je ne peux plus croire ma pensée capable ? Seule la vie est vraie et seule la vie me conduit dans le désert, en vérité ce n'est pas ma pensée, elle qui voudrait retourner vers les idées, les hommes et les choses, car elle se sent mal à l'aise dans le désert. MOn ame que fais je ici ? Mais mon ame me parla et dit : "Attends".

J'entends ce mot cruel, le tourment faisait partie du désert. En donnant à mon ame tout ce que je pouvais donner, je parvins à l'endroit ou se trouve mon ame et m'apercus que cet endroit était un désert brulant, désolé et stérile. Aucune culture de l'esprit ne suffit à faire de ton ame un jardin. j'avais entretenu mon esprit, l'esprit du temps en moi, mais pas l'esprit des profondeurs qui se tourne vers les choses de l'ame, le monde de l'ame. L'ame possède son monde qui lui est propre. n'y penetre que le soi ou l'homme qui est entièremment devenu son soi, qui n'est donc ni dans les choses, ni dans les humains, ni dans ses pensées. En détournant mon désir des choses et des hommes, j'ai détourné mon soi des choses et des hommes, mais ce faisant je suis devenu la proie certaine de mes pensées, et meme, je suis entièremment devenu mes pensées."

CG JUNG page 165/166

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mer 27 Fév 2013 - 14:42

"...Mon chemin n'est pas votre chemin. Je ne peux donc pas vous instruire. Le chemin est en nous, mais pas dans les dieux, ni dans les doctrines, ni dans les lois. C'est en nous qu'est le chemin, la vérité et la vie. Malheur à ceux qui vivent selon des modèles ! La vie n'est pas avec eux. Si vous vivez selon un modèle, vous vivez la vie d'un modèle, mais qui vivra votre vie sinon vous-mêmes. Donc vivez-vous vous-mêmes... Que chacun suive son propre chemin..."

Jung : Extrait tiré du chapitre "La voie de l'à-venir" p.231 (Le Livre Rouge)

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Lun 5 Jan 2015 - 18:54

Une âme ?

« Je réfléchissais et parlais beaucoup de l’âme, je connaissais beaucoup de mots savants la concernant, je l’ai jugée et en ai fait un objet de science. Je n’ai pas songé que mon âme ne peut pas être l’objet de mon jugement et de mon savoir ; mon jugement et mon savoir sont bien plus l’objet de mon âme. C’est pourquoi l’esprit des profondeurs m’obligea à parler à mon âme, à l’invoquer en tant qu’être vivant et existant par lui même et il contredit ainsi l’esprit de ce temps pour qui l’âme est une chose qui dépend de l’homme, qui peut être jugée et classifiée, et dont nous pouvons saisir l’ampleur. J’ai du reconnaître que ce que j’appelais autrefois mon âme, n’avait absolument pas été mon âme, mais une construction doctrinale sans vie. Il a donc fallu que je parle à mon âme comme à quelque chose de lointain et d’inconnu qui n’existe pas par moi mais par qui j’existe. »

C.G. JUNG, Livre rouge, passage pp. 149/151.


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mar 6 Jan 2015 - 21:48

Je me suis remise à lire le livre rouge, il y aurait aussi au départ un livre noir, dont il  fait allusion dans ce livre.

Il dit...avoir tuer dans un de ces rêves le héro Siegfried, par lequel il se prenait pour un héro lui aussi et:

...avoir renoncé grâce à cet "assassinat" à "sa fonction supérieure", il sentit un soulagement, et qu'enfin il y a des chances que les autres aspects de la personnalité puissent naître à la vie.

Que si il n'avait pu tuer  son héro intérieur: Siegfried dans son rêve, il se serait suicider...

"Rien n'est plus dangereux que d'être un héro à ses propres yeux"...une fois vaincu, la solitude conduit à la proximité du soi dans les autres...de Dieu...

Sa manière d'écrire reste parfois énigmatique, et se mettre dans sa tête est difficile...

Mais bon, à sa manière, il me semble comprendre, que réduire à néant son "égo spirituel" est sans doute le chemin vers l'absolu...

Un si grand travail intérieur...sur l’inconscient, et la psyché humaine dans son ensemble, où il faillit se perdre certes, mérite notre attention.

scratch

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Mer 21 Jan 2015 - 19:51

« Dans la mesure où je parvenais à traduire en images les émotions qui m’agitaient, c’est-à-dire à trouver les images qui se cachaient dans les émotions, la paix intérieure s’établissait. Mon expérience eut pour résultat de m’apprendre combien il est salutaire, du point de vue thérapeutique, de rendre conscientes les images qui résident, dissimulées, derrière les émotions ».

Jung (Le livre rouge)

le dessin comme terre-art-pie...

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Dim 10 Avr 2016 - 4:33

une analyse du livre rouge succincte mais intéressante:

http://jacques.prevost.free.fr/cahiers/cahier_44.htm

bon dimanche

sunny

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   Ven 10 Fév 2017 - 11:53

Un texte explicatif sur certaines de ces œuvres ! magnifiques mystiques Smile

http://www.sciencesetreligions.com/upload/1424941750-livret-livre-rouge-musee-guimet.pdf

I love you

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le livre rouge, de Carl Gustave Jung   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le livre rouge, de Carl Gustave Jung
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de Rencontre Rhône Alpes :: PARTAGEONS... :: Livres - Textes divers - Littérature-
Sauter vers: