AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les "dires" du bouddha...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Les "dires" du bouddha...   Ven 10 Déc 2010 - 14:29

« Ne crois rien parce qu'on t'aura montré le témoignage écrit de quelque sage ancien.
Ne crois rien sur l'autorité des maîtres ou des prêtres.
Mais ce qui s'accordera avec ton expérience et après une étude approfondie satisfera ta raison et tendra vers ton bien,
cela tu pourras l'accepter comme vrai et y conformer ta vie. »

...Bouddha

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Sam 6 Aoû 2011 - 9:35

“Heureuse est la solitude de celui qui est dans la joie, de celui qui a appris la Vérité et reconnaît la Vérité. Heureux celui qui s'est débarrassé de la méchanceté du monde, et qui respecte tout ce qui vit. Heureux celui qui a vaincu ses passions et ses désirs et n'éprouve plus d'orgueil à penser: “je suis.”


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Mar 15 Mai 2012 - 19:29

"La voix graduelle, la culture persévérante, la sainteté ne conduisent pas à la délivrance." Le plus grand des saints, eut-il sacrifié mille fois tout ce qu'il avait de plus cher et sa vie elle-même pour l'amour d'autrui, pour celui de Dieu ou pour un noble idéal, demeure prisonnier du Samsâra s'il n'a point compris que tout cela n'est que jeu d'enfant dénué de réalité, vaine fantasmagorie d'ombres que son propre esprit projette sur l'écran infini du vide".

extrait-"les enseignements secrets des bouddhistes tibétains" - Alexandra David - Neels

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Mer 4 Juil 2012 - 13:46

La doctrine du karma selon Bouddha:

extraits:

"C'est parce qu'il était imbu d'une foi profonde en elle, que Siddartha Gôtama a pensé comme il a pensé, agi comme il a agi, parlé comme il a parlé. Depuis le jour où il quitte sa demeure pour chercher la Cause de la Souffrance et le Moyen de détruire cette Cause pour en détruire les Effets, jusqu'aux dernières heures de son existence, alors qu'il répète, aux disciples qui l'entourent, cette phrase que l'usage a perpétuée sur les lèvres des Bouddhistes: «La dissolution est inhérente à toutes les formations », toute sa prédication a sa racine et puise sa raison d'être dans la théorie du Karma. «Toute manifestation est engendrée par des causes antérieures et donne, à son tour naissance, à de nouvelles manifestations.» La formule est simple, limpide et ne paraît pas devoir entraîner des développements bien compliqués. Il en est, en effet, ainsi si l'on se borne à poser un principe général sans chercher à entrer dans le détail de ses applications particulières. La difficulté surgit lorsque l'on prétend suivre la marche de la loi de Causalité à travers le réseau emmêlé des actions et des réactions ; elle devient insurmontable si l'on prétend la faire entrer dans le cadre d'idées religieuses ou morale et l'asservir à celles-ci."



"Karma, dans l'acception populaire de balance des récompenses et des châtiments, ou suivant celle que certains Théosophes ont acclimatée en Occident, est un non-sens au point de vue bouddhiste. L'œuvre et ses suites, l'action et ses conséquences, la Loi de l'enchaînement indéfini des Causes et des Effets (Karma-Vipâka), voilà ce qu'a simplement enseigné le Bouddhisme sans tenter d'y introduire cette notion de justice égoïste qui nous hante et qui, mesurant les choses à la mesure étroite de cerveaux qu'égare l'illusion du « Moi », paraît, parmi l'immensité des vues de la philosophie hindoue, une bien puérile manie."

source: http://bf.5alexandra.free.fr/5enseignements.htm


La vie D'Alexandra David Neel:

http://bf.5alexandra.free.fr/5alexdavidneel.htm

"Devenue célèbre, elle se trouva sollicitée pour guider spirituellement des personnes qui lui écrivaient. Mais elle ne voulait nullement endosser cette charge et refusa toujours de répondre à cette demande. On voit là combien l'humilité de quelqu'un de profondément authentique peut priver les femmes d'un modèle d'enseignante qui aurait été, nous n'en doutons pas, aussi exceptionnelle dans ce domaine qu'elle l'a été dans d'autres.

Si elle était restée dans sa maisonnette himalayenne pour mourir dans son ermitage, comme elle le regrettait à la fin de sa vie, nous n'aurions pas eu la possiblité de découvrir le superbe héritage qu'elle nous a laissé..."





_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Jeu 2 Aoû 2012 - 18:44

Ce n'est ni en pleurant, ni en s'affligeant que s'obtient la paix de l'esprit. En l'affligé, au contraire, la douleur s'accroîtra et la souffrance étreindra son corps.

Il deviendra amaigri et pâle, se torturant lui-même, mais les disparus qu'il regrette ne reviendront pas. Vaines et sans utilités sont ses lamentations.

Celui qui cherche son bonheur doit arracher lui-même la flèche de ses lamentations, de ses plaintes, de ses chagrins.

Buddha

http://www.aguilar42.com/poesie/sagesse.htm



_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Jeu 17 Oct 2013 - 6:57

"Si tu ne trouves pas d'ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant,

marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt."

(Bouddha)

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
anges
Prend racine
Prend racine


Féminin Sagittaire Dragon
Messages : 40
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 40
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Ven 18 Oct 2013 - 17:45


Je ne peux qu'adhérer !!! (euh au faitt on se voit bientôt j'espère! bisous)
Revenir en haut Aller en bas
http://lessabotsdevenus.wordpress.com/
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Mar 22 Oct 2013 - 6:48

oui on essaie de se voir Wink

très prise ces temps-ci pffff !

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Jeu 21 Nov 2013 - 20:12

"Trois choses ne peuvent être éternellement cachées: le soleil, la lune et la vérité"

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Mer 9 Juil 2014 - 7:17

partge d'un ami:

Un numéro de mai-juin 2006, de cette excellente revue Religions et Histoire.
Numéro consacré au Bouddhisme ancien, ou premier, avant que les hommes et le siècles modifie quelque peu le message...

http://www.religions-histoire.com/numero-8/bouddhisme-ancien-chemin-l-eveil.2271.php

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Mar 25 Nov 2014 - 19:20

" Selon un des enseignements les plus puissants de la tradition bouddhiste, tant que l'on souhaite que les choses changent, elles ne changent jamais. Tant que nous voudrons aller mieux, nous n'irons pas mieux. Tant que nous sommes orientés vers le futur, nous ne pouvons jamais nous détendre simplement avec ce que nous avons déjà ou ce que nous sommes déjà."

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Sam 29 Nov 2014 - 12:13

"Considère celui qui te fait voir tes défauts comme s'il te montrait un trésor"

être soi !

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Mer 24 Déc 2014 - 15:58

Tout le Bouddhisme est basé sur la possibilité de se libérer de la souffrance, de s’en libérer par soi-même et d’être seul capable de s’en libérer. (Alexandra David-Néel)

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Lun 29 Déc 2014 - 21:16

une femme que j'aime beaucoup, une grande sagesse...et si moderne pour son époque:

"Ah ! Vois-tu grand cher, nous sommes de pauvres êtres que l'ambition façonne, qu'elle fait rire et fait pleurer et à qui elle dispense les plus incroyables illusions. De pauvres pantins, d'absurdes marionnettes, c'est là tout ce que sont les plus grands d'entre les humains. Est-ce que tu ne peux pas comprendre, mon grand ami, que l'on se lasse de cette vie ridicule, que l'on se trouve fatigué de tout ce que tu appelles "la vie humaine" et que, comme les oiseaux malades, l'on cache sa tête sous son aile..."


1913 "Être fier et se croire important... Comme c'est puéril et sot cette idée, et comme celui qui pense et analyse voit bien qu'il n'est rien de plus qu'un oiseau emporté par le vent, jeté par lui sur tel ou tel rivage et y devenant l'instrument de causes accumulées, vieilles comme le monde. C'est cela la Vie éternelle, l'enchaînement des causes et des effets..."

Alexandra David Neel

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Dim 4 Jan 2015 - 13:20

la vie quelle folie ?

1915 " Ah ! la vie ! et ceux qui y croient et ceux qui s'agitent ! quelle folie ! L'un veut être célèbre et l'autre riche, celui-ci s'acharne à obtenir l'amour d'une femme et cet autre la grâce d'un Dieu. Tel suit Épicure et tel autre s'enfonce dans l'ascétisme... Et tous veulent quelque chose, poursuivent un but quelque part dans les nuages, tous sont enragés du désir de la sensation, du frissonnement de la chair ou de l'esprit car c'est cela la vie, une succession de sensations... "Alexandra David Neel


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Sam 18 Avr 2015 - 19:29

" Le sage n’attend rien, n’espère rien ; il évite donc les déceptions et toute occasion de murmure et de trouble. "

AD Neel

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Ven 22 Mai 2015 - 20:54

" Les vrais compagnons sont les arbres, les brins d'herbes, les rayons du soleil, les nuages qui courent dans le ciel crépusculaire ou matinal, la mer, les montagnes. C'est dans tout cela que coule la vie, la vraie vie, et l'on n'est jamais seule quand on sait la voir et la sentir." ADN

la nature me remplit...

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Lun 9 Nov 2015 - 12:40

Alexandra David Néel:

"Les vrais compagnons, ce sont les arbres, les brins d'herbes, les rayons du soleil, les nuages qui courent dans le ciel crépusculaire ou matinal, la mer, les montagnes. C'est dans tout cela que coule la vie, la vraie vie, et on n'est jamais seule quand on sait la voir et la sentir"Journal de Voyage T 1, 207



15 août 1906 : Les êtres ont droit au bonheur, si l’on peut parler de droit ici. Je veux dire qu’ils ont l’instinct du bonheur comme ils ont celui de manger, car qu’est-ce que le bonheur sinon la satisfaction, d’un besoin de notre organisme, besoin matériel ou mental. Nous sommes absurdes de trouver mauvais que tel être cherche son bonheur de telle manière qui correspond à l’étoffe dont il est fait. Les vieux principes, la hiérarchie des pensées et des actes, toute l’échelle du Bien et du Mal nous tient trop encore et les plus affranchis d’entre nous ne peuvent guère se défendre de jauger selon leur catalogue propre les gestes d’autrui. Oh! les dogmes, les devoirs, l’idéal, quelles sources de tortures!… On veut être ceci, on veut que ceux qui vous approchent soient cela et, ni soi ni les autres ne ressemblent au modèles rêvé… Alors c’est la contradiction perpétuelle et comme l’animal, pourvu qu’il ait sa ration suffisante de satisfactions animales, tient à continuer sa vie, on continue à vivre rongé, dévoré, désolé d’une échéance illusoire et insupportable à autrui…

Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux…elle vous fera avancer loin, sans fatigue et sans peine.

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3429
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   Dim 7 Fév 2016 - 18:22

Lorsque vous arrêtez d'essayer de sauver les autres...

J'ai été éduqué à croire que l'amour signifiait s'accrocher aux autres pour la vie, ou permettre aux autres de s'accrocher à soi. L'amour était un drame. L'amour était une douleur. L'amour avait une qualité addictive. J'ai cru que l'amour signifiait négliger ses propres sentiments et ses besoins, faire taire sa voix unique et précieuse, et tenter désespérément de libérer tout le monde autour de soi de la peine, leur ôter leur solitude, et métaboliser leurs sentiments non métabolisés.

Un travail à temps plein. Épuisant. Et impossible. Je ne pouvais pas les guérir. Je ne le pouvais tout simplement pas. Et je pensais qu'il y avait quelque chose de terriblement mauvais chez moi pour ne pas être capable de les guérir. Peut-être que j'avais besoin de faire plus d'efforts, de donner plus de moi-même, de m'épuiser davantage. Mauvais moi. Moi inadéquat. Méchant moi. Égoïste.

Je n'avais aucune idée de qui j'étais. J'étais perdu. Je savais juste que ce n'était pas possible de m'arrêter pour me reposer. Il n'y avait pas de refuge. Je me sentais responsable de tout ce que les autres ressentaient, jour après jour. Je voulais être "un bon garçon, un garçon attentionné, un garçon sensible, un garçon doux, un gentil garçon". Se reposer aurait été de l'égoïsme. Si je m' étais éloigné, j'aurais été en proie à des sentiments de culpabilité. J'ai été contrôlé par la culpabilité, esclave de la culpabilité. Et tout le monde autour de moi était heureux de continuer à nourrir cette culpabilité. Ils avaient besoin de moi autant que j'avais besoin d'eux, une prison de malheur et de besoins insatisfaits. Mais au moins, je sentais qu'on avait besoin de moi.

Et l'amour, c'était le besoin, d'accord ? J'étais déconnecté de mon corps, de mon souffle, de mes sentiments, de ma vérité. Une rage volcanique et une terrible douleur indicible bouillonnaient à l'intérieur de moi. Parfois, j'ai eu envie de mourir. Parfois, j'ai eu envie de tuer. N'importe quoi pour soulager la tension à l'intérieur. N'importe quoi pour enlever l'engourdissement. N'importe quoi pour me sentir VIVANT. Mes pensées étranges et mes fantasmes ne faisaient que nourrir l'histoire qu'il y avait quelque chose de terriblement mauvais chez moi. Que j'étais cassé, incomplet, endommagé, inutile, un terrible échec, destiné à la ferraille, condamné à être seul pour toujours. Pour faire simple, je ne me sentais pas digne d'amour, et alors je suis devenu un mendiant en quête d'un amour qui ne viendrait jamais. Pourtant, j'avais d'excellentes notes à l'école. Et puis, dans son intelligence suprême, la vie m'a mis à genoux. L'addiction s'est effondrée sous son propre poids. Je pense que je serais mort si je ne m'étais pas effondré. Je me suis réveillé du rêve d'amour.

Soudain, une nouvelle vie débuta. Une vie où ce n'était pas mon boulot de sauver tout le monde, les sauver d'eux-mêmes, leur ôter leur douleur, leur solitude, leur déception, leur colère, leurs craintes, leurs angoisses, leurs chagrins. Où je n'étais plus esclave de ma culpabilité. Où mes sentiments n'étaient pas des erreurs, ou des signes de mon échec, mais de précieuses énergies qui voulaient juste bouger. Où je n'avais jamais à avoir honte d'être moi-même. Où j'avais le droit de dire oui et le droit de dire non, et le droit de ne pas savoir. Le droit de rester, et le droit de partir. Le droit de prendre de l'espace. Le droit de dire ma vérité. Le droit de décider avec qui passer mon temps. Le droit de choisir ma foi. Le droit à mon propre cœur. Où la gentillesse ne voulait pas dire me punir et me dépouiller moi-même pour sauver ou guérir les autres, mais m'aimer suffisamment pour rester dans ma propre souveraineté et à l'écoute des autres sans prendre sur moi leur douleur comme si elle était mienne. Il y a un pouvoir dans la présence ! Et être prêt à se sentir coupable, à s'incliner devant la culpabilité ; ne pas l'engourdir ni agir pour l'éviter. Ce que vous possédez ne vous possède plus.

Parfois, quand vous arrêtez d'essayer de sauver les gens, ils n'aiment pas ça. Ils vous attaquent. Ils vous traitent de mauvais, méchant, lâcheur. Au lieu de faire face à leurs propres sentiments de rejet, ils essaient de vous faire sentir coupable. Ils vous chargent de leur malheur. Ils veulent que "l'ancien vous" revienne ; ils veulent leur fantasme de vous. Ils ne veulent pas de vous ; ils veulent le rêve. La leçon la plus libératrice que vous apprendrez jamais : personne ne peut vous rendre heureux.

Et vous n'êtes pas responsable du bonheur de quelqu'un d'autre. Vous êtes libre. La liberté est votre nature, et l'a toujours été.

Donc, comme le soleil, vous brillez. Vous n'attendez pas les autres pour briller, vous n'avez pas besoin d'excuse pour briller, il vous suffit de briller.

Vous ne vous sentez pas responsable de tous les soleils qui n'ont pas encore découvert leur propre rayonnement. Il vous suffit de briller. Vous enseignez par l'exemple. Vous continuez votre chemin avec courage. Et si certains sont agacés par votre rayonnement, s'ils vous jugent, s'ils vous attaquent parce que vous ne faites pas d'eux le centre de votre univers, c'est pas grave. C'est leur travail. C'est leur chemin. Vous leur souhaitez bonne chance. Et quand vous arrêtez d'essayer de sauver les autres, quand vous arrêtez d'essayer d'être la mère ou le père qu'ils n'ont jamais eus, vous pouvez enfin les aimer. Vous pouvez être présent, inébranlable. Vous pouvez les aimer assez pour lâcher prise. Car l'amour a le parfum de la liberté. "Soyez des îles pour vous-même, vous êtes des refuges, ne cherchant pas de refuge externe ; avec le dharma comme votre île, votre refuge du dharma, ne cherchant pas d'autre refuge." - le bouddha - Jeff Foster


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les "dires" du bouddha...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les "dires" du bouddha...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de Rencontre Rhône Alpes :: PARTAGEONS... :: Spiritualité - Philosophie - Métaphysique - Psychologie-
Sauter vers: