AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hermann Hesse et ses romans initiatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Ven 7 Jan 2011 - 12:42

Un livre est revenu à ma mémoire ce matin: Siddharta d'Hermann Hess, que j'ai beaucoup aimé, lu il y a quelques années déjà. Un classique avec une très belle écriture et sage aussi dans ses propos.

"Un autre aspect essentiel de l'œuvre de Hesse est la spiritualité, particulièrement présente dans le roman Siddhartha. La thèse principale de Siddharta avance que la plénitude spirituelle ne peut être trouvée ni dans le renoncement aux réalités du monde ni dans la doctrine de Bouddha, mais dans l'expérience des sens"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hermann_Hesse

quelques citations ici:

http://www.ciel-et-enfer.net/hermann-hesse.auteur

http://lescheminsdelasagesse.over-blog.com/article-siddhartha-la-lumiere-et-les-ombres-avaient-trouve-le-chemin-de-ses-yeux-la-lune-et-les-etoiles-celui-de-son-ame-60698415.html

un livre à lire... I love you study


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke


Dernière édition par Myriam le Lun 1 Oct 2012 - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Sam 17 Déc 2011 - 18:08

‎Eloge de la vieillesse...

"J'ai le même rapport à la mort qu'autrefois, je ne la hais ni ne la crains. Si un jour je me mettais à chercher avec qui j'entretiens volontiers les relations les plus fréquentes en dehors de ma femme et de mes fils, il apparaîtrait que c'est uniquement avec des morts, des hommes de tous les siècles, des musiciens, d...es poètes et des peintres. Leur être, concentré dans leur oeuvre, continue de vivre et revêt pour moi plus de présence et de réalité que la plupart de mes contemporains. Il en va de même pour les hommes disparus que j'ai connus, aimés et "perdus", pour mes parents, mes frères et mes soeurs, mes amis de jeunesse: ils font partie de moi- même et de mon existence, aujourd'hui comme hier, lorsqu'ils vivaient encore. Je pense à eux, je rêve d'eux et les inclus dans ma vie quotidienne. Ce rapport à la mort n'a donc rien d'une illusion, d'une belle construction de mon imagination; il est bien réel et fait partie de ma vie. Je connais bien le sentiment de tristesse qu'inspire la précarité de toute chose, je l'éprouve à chaque fois qu'une fleur se fane. Mais il s'agit là d'une tristesse sans désespoir." Hermann Hesse "Eloge de la vieillesse".


« Tu ne sais rien de la sagesse tant que tu n'as pas fait l'épreuve des ténèbres, qui te retranchent d'un chacun, sans recours et sans bruit. »
Hermann Hesse


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Mer 28 Déc 2011 - 17:38

"Tout ce qui est visible est la manifestation d'une signification; la nature entière est image, langage, hiéroglyphe coloré. Cependant, nous ne sommes ni préparés ni habitués à l'observer vraiment, malgré le haut degré de développement de nos sciences naturelles; de manière générale, nous sommes plutôt ses adversaires.

Certaines époques, peut-être même toutes les époques qui ont précédé l'invasion du monde par la technique et l'industrie, ont su percevoir et comprendre le langage magique des signes présents dans la nature, elles se sont montrées capables de déchiffrer avec bien plus d'innocence et de simplicité que nous. Cette perception n'était empreinte d'aucune forme de sentimentalisme; le rapport sentimental de l'homme à la nature s'est en effet développé depuis assez peu de temps, il est peut-être né uniquement lorsque nous avons commencé à avoir mauvaise conscience vis-à-vis d'elle. La sensibilité au langage du monde, la sensibilité à la multiplicité joyeuse des formes que manifeste partout la vie féconde, le besoin d'attribuer une signification à ce langage, ou plutôt d'en connaître le contenu, sont aussi vieux que l'humanité. L'art, de son côté, a toujours puisé sa source, et la puise encore aujourd'hui, dans l'intuition qu'il existe une unité cachée et sacrée derrière cette immense diversité, une matrice originelle derrière toute créature. L'art naît d'une pulsion archaïque et merveilleuse des hommes, de leur désir de remonter à l'aube des temps, au mystère des origines.

Désormais, nous semblons infiniment éloignés de ce culte de la nature conçu dans un sens religieux comme une recherche de l'unité dans la diversité, nous éprouvons des réticences à reconnaître la présence en nous de cette pulsion originelle et enfantine, et lorsque quelqu'un nous la rappelle, nous nous mettons à plaisanter. Mais peut-être est-ce une erreur de considérer, à l'instar de toute l'humanité actuelle, que nous sommes incapable de développer un sentiment religieux de la nature. Il nous est simplement devenu extrêmement difficile, voire impossible, de transformer avec innocence la nature en un univers mythologique, de personnifier le Créateur de manière enfantine et d'adorer le Père de l'humanité comme cela s'est fait en d'autres temps. Mais peut-être n'avons-nous pas tort non plus de juger parfois un peu superficielles et ludiques les formes de l'ancienne piété et de pressentir que l'attirance violente et fatidique de la physique moderne pour la philosophie représente au fond un phénomène religieux.

En réalité, notre relation concrète avec la nature demeure toujours semblable à celle de l'enfant avec sa mère, que notre comportement soit empreint de piété modeste ou de supériorité insolente, que les formes anciennes de croyance en une nature animée suscitent notre ironie ou notre respect; il en est même ainsi lorsque la nature ne représente plus pour nous qu'un objet à exploiter. Par ailleurs, aucune voie nouvelle n'est venue s'ajouter aux quelques voies ancestrales qui permettaient aux hommes d'accéder à la félicité ou à la sagesse. L'une de ces voies, la plus simple et la plus enfantine, passe par la capacité d'être étonné face au spectacle de la nature, d'être réceptif à son langage.

"Je suis ici-bas pour m'étonner de ce que je vois", dit un vers de Goethe."


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Mer 4 Juil 2012 - 6:28



“You are only afraid if you are not in harmony with yourself. People are afraid because they have never owned up to themselves. A whole society composed of men afraid of the unknown within them!”
HERMANN HESSE (July 2, 1877 – August 9, 1962), German-Swiss poet, novelist, and painter.

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Mar 25 Sep 2012 - 4:21

"J’ai été un chercheur, et le suis encore, mais je ne cherche plus dans les astres et dans les livres. Je commence à entendre ce qui bruit dans mon propre sang."

Hermann Hesse - Demian

tout à fait ça en ce moment Wink

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Lun 1 Oct 2012 - 17:47

La vie est-elle une souffrance ou une joie ? Peu importe; il se peut que ce ne soit point là l'essentiel...

Siddhartha
Hermann Hesse



Le Bouddha - Odilon Redon

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Sam 16 Fév 2013 - 19:44

"Oh! pensa-t-il, en respirant à pleins poumons, maintenant, je ne laisserai plus échapper mon Siddharta! Je ne me remettrai plus, pour penser, et même pour vivre, à chercher l'Atman et à m'inquiéter des souffrances du monde. Je ne vais plus me torturer l'esprit et le corps pour découvrir un secret derrière des ruines. Pas plus Yega-Veda que Artharva-Veda, ni les ascètes, ni une doctrine quelconque ne m'enseigneront rien désormais; c'est de moi seul que j'apprendrai, que je serai l'élève, c'est par moi que je saurai le mystère qu'est Siddharta."

Il regarda autour de lui, comme s'il voyait le monde pour la première fois. Il était beau le monde! Il était varié, étrange, énigmatique : là du bleu, ici du jaune, là-bas du vert; des nuages glissaient dans le ciel, et le fleuve sur la terre, la forêt se hérissait et les montagnes; tout était beau, tout était plein de mystères et d'enchantement, et au milieu de tout cela, lui, Siddharta, réveillé, en route vers lui-même."

Siddharta, de Herman Hesse

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Sedna
Résident
Résident
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 330
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 64
Localisation : Alpes de Haute Provence

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Sam 16 Fév 2013 - 23:21



C'est mon écrivain favori ! cheers

"Le loup des steppes " est mon livre culte !
Une vraie révélation !! J'avais l'impression qu'il avait écrit ça en lisant dans ma tête!!

J'ai lu bcp d'œuvres de lui . ( dont Siddhârta -Demian - bien sûr - Narcisse et Goldmund- Gertrude-et d'autres dont des nouvelles )

le "Jeu de perles de verre " j'ai dû abandonner la lecture .. je ne comprenais pas .. et j'étais bien triste ( et un peu vexée) car il paraît que c'est son livre le plus important !!

je vais aller voir mon Loup de steppes et prendre des citations ( il y en a tant !) pour en mettre qqs unes ici ..

Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Dim 17 Fév 2013 - 7:20

N'hésite pas à partager, j'adore aussi ce qu'il écrivait, mais je n'ai pas tout lu...Des textes plein de sagesse, laissant plané un mystère, et même traduit, une très belle écriture. un artiste complet Wink

Beau dimanche à tous

Manque que le soleil ici...mais il est dedans à défaut d'être dehors...

sunny

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Sedna
Résident
Résident
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 330
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 64
Localisation : Alpes de Haute Provence

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Dim 17 Fév 2013 - 15:14

Tu l'as lu- Le loup des Steppes-?

j'aimerais avoir ton avis

ce n'est pas très long à lire
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Lun 18 Fév 2013 - 7:06

A l'époque où je me suis lancée dasn sa lectuer j'ai eu du mal à accrocher, mais possible que ce n'était pas le bon moment, je vais le rechercher dans ma bibliothèque, je sens qu'il a des choses à me dire Wink

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Sedna
Résident
Résident
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 330
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 64
Localisation : Alpes de Haute Provence

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Jeu 28 Fév 2013 - 14:59

extrait de Le Loup des steppes :

Pour ce qui est des autres du monde environnant, il faisait continuellement et héroïquement effort pour les aimer, leur rendre justice, ne point leur faire de mal, car "aimer son prochain" était inscrit en lui aussi profondément que se haïr lui même : ainsi , toute sa vie n'a -t-elle pas démontré qu'il est impossible d'aimer son prochain sans s'aimer soi même, que la haine envers soi équivaut à l'égoïsme et engendre le même isolement sinistre, le même désespoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Mar 24 Juin 2014 - 18:24

"Quand on cherche, il arrive facilement que nos yeux ne voient que l’objet de nos recherches ; on ne trouve rien parce qu’ils sont inaccessibles à autre chose, parce qu’on ne songe toujours qu’à cet objet, parce qu’on s’est fixé un but à atteindre et qu’on est entièrement possédé par ce but. Qui dit chercher, dit avoir un but. Mais trouver, c’est être libre, c'est être ouvert à tout, c’est n’avoir aucun but déterminé. Toi, vénérable, tu es peut-être un chercheur ; mais le but que tu as devant les yeux et que tu essaies d’atteindre, t’empêche de voir ce qui est tout proche de toi."


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Sedna
Résident
Résident
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 330
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 64
Localisation : Alpes de Haute Provence

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Sam 19 Juil 2014 - 23:10

Myriam a écrit:
"Quand on cherche, il arrive facilement que nos yeux ne voient que l’objet de nos recherches *; on ne trouve rien parce qu’ils sont inaccessibles à autre chose, parce qu’on ne songe toujours qu’à cet objet, parce qu’on s’est fixé un but à atteindre et qu’on est entièrement possédé par ce but. Qui dit chercher, dit avoir un but. Mais trouver, c’est être libre, c'est être ouvert à tout, c’est n’avoir aucun but déterminé. Toi, vénérable, tu es peut-être un chercheur ; mais le but que tu as devant les yeux et que tu essaies d’atteindre, t’empêche de voir ce qui est tout proche de toi."


super .. c'est tiré  de quel livre ?

*

c'est vrai que -par exemple- quand on cherche  des trèfles à 4 feuilles ou des cailloux en forme de coeur ..on ne voit plus du tout les autres fleurs ni les autres cailloux

alors pour les trèfles pas grave mais pour l'ouverture d'esprit du chercheur cela peut être un hándicap .

maintenant être sur un objectif  ça permet aussi d'avancer sans se laisser distraire ..
je pense aux chercheurs  scientifiques  qui se fixent un vaccin précis et n'étudient que ça  ou aux chercheurs d'épaves qui cherchne tun bateau précis et laissent de côté celles qui croisent ..
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Sam 26 Juil 2014 - 7:18

du livre magnifique : Siddhartha


« Siddhartha était tout oreilles. Ses facultés étaient tendues vers ces bruits et plus rien n’existait pour lui que ce qu’il percevait ; il absorbait toutes ces rumeurs, s’en emplissait, sentant bien qu’à cette heure il allait atteindre au dernier perfectionnement dans l’art d’écouter. Bien souvent déjà il avait entendu toutes ces choses, bien souvent les voix du fleuve avaient déjà frappé ses oreilles, mais aujourd’hui ces sons lui semblaient nouveaux. Il commençait à ne plus bien les distinguer ; celles qui avaient une note joyeuse se confondaient avec celles qui se lamentaient, les voix mâles avec les voix enfantines, elles ne formaient plus qu’un seul concert, la plainte du mélancolique et le rire du sceptique, le cri de colère et le gémissement de l’agonie, tout cela ne faisait plus qu’un, tout s’entremêlait, s’unissait, se pénétrait de mille façons. Et toutes les voix, toutes les aspirations, tous les plaisirs, tout le bien, tout le mal, tout cela ensemble, c’était le monde. Tout ce mélange, c’était le fleuve des destinées accomplies, c’était la musique de la vie. Et lorsque Siddhartha, prêtant l’oreille au son de ces mille et mille voix qui s’élevaient en même temps du fleuve, ne s’attacha plus seulement à celles qui clamaient la souffrance ou l’ironie, ou n’ouvrit plus son âme à l’une d’elles de préférence aux autres, en y faisant intervenir son Moi, mais les écouta toutes également dans leur ensemble, dans leur Unité, alors il s’aperçut que tout l’immense concert de ces milliers de voix ne se composait que d’une seule parole : Om : la perfection. »

Siddhartha (Hermann Hesse)

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Sedna
Résident
Résident
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 330
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 64
Localisation : Alpes de Haute Provence

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Sam 26 Juil 2014 - 13:29

Ce livre aussi fut très important ..
cet auteur ( mon préféré ) n'est pas assez connu ..
les jeunes devraient le lire bcp plus !
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   Sam 31 Oct 2015 - 17:32

"Quand on cherche, il arrive facilement que nos yeux ne voient que l'objet de nos recherches; on ne trouve rien parce qu'ils sont inaccessibles à autre chose, parce qu'on ne songe toujours qu'à cet objet, parce qu'on s'est fixé un but à atteindre et qu'on est entièrement possédé par ce but. Qui dit chercher, dit avoir un but. Mais trouver, c'est être libre, c'est être ouvert à tout, c'est n'avoir aucun but déterminé. Toi, tu est peut-être en effet un chercheur; mais le but que tu as devant les yeux et que tu essaies d'atteindre, t'empêche justement de voir ce qui est tout proche de toi"

Hermann Hesse - Siddharta

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hermann Hesse et ses romans initiatiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hermann Hesse et ses romans initiatiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de Rencontre Rhône Alpes :: PARTAGEONS... :: Livres - Textes divers - Littérature-
Sauter vers: