AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Holacracy, nouveaux modes de gouvernance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3470
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Holacracy, nouveaux modes de gouvernance   Ven 8 Juin 2012 - 4:00

car il y en a bien besoin dans nos organisations :/

Intelligence Collective et Holacracy?

Pour tenter de répondre à de fréquentes questions qui comparent et opposent Intelligence Collective et Holacracy, je prends la plume pour mettre un peu de clarté sur le sujet.
Comme je dis toujours – « c’est fromage et dessert » - donc il ne sert à rien d’opposer les deux. Les deux traitent de sujets complémentaires encore faut-il mettre de la clarté sur le sujet.
Il y a de mon point de vue deux angles d’analyse : le Pouvoir & les Processus.

Le Pouvoir
Des personnes au service d’un même projet, d’une même organisation peuvent décider de fonctionner :
- en donnant le pouvoir à un chef, un leader ou un gourou – c’est le modèle conventionnel hiérarchique pyramidal
- en donnant le pouvoir au « NOUS » - c’est le modèle de la sociocratie et d’autres approches de l’intelligence collective
e-
n donnant le pouvoir à un espace sacré, celui de la Gouvernance avec le processus PDI

Dans les trois cas, les processus sont différents mais le plus important c’est que la source du pouvoir est totalement différente.

Les Processus

Les processus d’IC, et je dirai même tous les processus qui facilitent le travail – créativité, chaordique, Forum ouvert, élaboration de proposition, élection sans candidat, décision par consentement, consensus, etc. sont intéressants. Ce sont comme des outils qui ont leur utilité en fonction de la situation rencontrée. Pourquoi se priverait-on d’outils qui peuvent nous servir et nous aider ? Un peu de bon sens !
On nous pose souvent la question : « peut-on faire de l’intelligence collective avec l’Holacracy ? »
La question est suffisamment ambiguë pour que la réponse soit multi-parts.

si en parlant de Intelligence Collective, on fait référence à la délégation du pouvoir individuel vers celui du NOUS, la réponse à la question est nette – c’est non
si en parlant de Intelligence Collective, on fait référence au fait que les processus font émerger une intelligence plus aigue qu’on appelle Intelligence Collective, alors la réponse est oui
si en parlant de Intelligence Collective, on fait référence aux processus de l’intelligence collective, la réponse est oui et non

Permettez-moi de développer ce « oui et non ». Dans une organisation Holacratique, il est évidemment possible en dehors des réunion de Triage et de Gouvernance d’organiser des réunions qui utilisent les processus & architectures de toute forme de discipline – dont les différents courants souvent mentionnés sous le nom fédérateur de « Intelligence Collective », à la double condition que :

1) que ce soit le Rôle qui a autorité pour traiter le sujet concerné qui organise la réunion de sa propre volonté sous aucune contrainte.*
2) à la fin de la réunion, si le groupe utilise après avoir élaboré puis bonifié la proposition la décision par consentement – la personne qui a le rôle ayant autorité sur la question n’est pas engagée à cette décision. C’est le rôle qui a le pouvoir de la décision, pas le NOUS. Le rôle concerné prend donc le résultat comme input et prendra la décision qui lui semble la plus juste en son âme et conscience. La décision pourra ensuite être la même que la proposition issue du groupe ou différente.

* Dans le cas ou ce rôle n’est pas clair, il est alors urgent d’apporter le point en gouvernance. Et c’est souvent là, qu’il y a une grande confusion. Très souvent avec des personnes habituées à travailler en IC et qui se lancent dans l’aventure de l’Holacracy, lorsqu’un sujet mérite d’être traité et que l’autorité/Rôle n’est pas claire, le reflexe est alors de basculer dans un cercle d’intelligence collective et de faire prendre la décision par le NOUS. Ce n’est alors pas en conscience que l’on utilise les processus d’IC, c’est parce que, faute d’autorité claire, on va chercher la décision chez le NOUS. La notion de pouvoir donné au NOUS n’existe juste pas en Holacracy. Cela permet paradoxalement de mettre plus de clarté, de moins avoir besoin de dérouler les processus d’IC et de mettre plus de conscience lorsqu’on les utilise.

http://integralgovernance.com/intelligence-collective-et-holacracy

à tester et voir si ça marche...

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
 
Holacracy, nouveaux modes de gouvernance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de Rencontre Rhône Alpes :: PARTAGEONS... :: Spiritualité - Philosophie - Métaphysique - Psychologie-
Sauter vers: