AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qu'est-ce qui nous pousse à entrer en relation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Qu'est-ce qui nous pousse à entrer en relation ?   Lun 15 Aoû 2011 - 16:28

Question de serre:

"Qu'est-ce qui nous pousse agir pour obtenir quelque chose en retour systématiquement. Qu'est-ce qui nous pousse à entrer en relation amoureuse, amicale, familiale.... dans l'objectif d'accroitre notre sécurité affective etc

Ce besoin qui s'exprime dans nos recherches d'entrée en relation, n'est pas toujours conscient, mais pourtant il est bien la, on s'en apperçoit s'il y a rupture de la relation, si on ne la pas vue avant

regardons en NOUS MEME, s'il vous plait, quel est le mouvement (souvent instinctif et rapide dans notre tête) qui nous pousse à entrer en relation avec les personnes ou les choses, pour répondre à nos besoins de sécurité divers et variés......

peut-on le voir en nous, avons nous l'énergie et la volonté de se pencher en nous-même, en dégageant ces barrières de PEUR que dresse l'esprit pour nous empêcher de REGARDER!

Avons nous cette capacité de VOIR l'ILLUSION de tout ceci!"

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous pousse à entrer en relation ?   Mar 16 Aoû 2011 - 9:55

Le peur, oui, de se regarder en face, d'être seul...est là bien souvent.

En effet, il y a toujours des attentes même inconscientes qui nous poussent à rencontrer l'autre. Puis lorsque la relation est installée, nous avons alors des "intérêts communs"...et la peur de "perdre" l'autre, juste voir que ce n'est pas l'Amour dans le sens "élevé" du terme, inconditionnel, et ne pas se blamer pour autant. Ceci dit, inconditionnel ne veut pas dire pour moi, accepter tout et n'importe quoi, sans respect de l'autre, on est bien loin de l'amour.

Ces relations sont à vivre malgrè tout, cela permet justement de voir tout cela, et l'illusion de nos relations et leur superficialité. Il n'y a qu'en les vivant que l'on peut cerner le vrai du faux. Et puis, je crois que l'indépendance psychologique est un travail intérieur, en couple ou seul, ça se passe dans sa tête et son coeur, dans la relation qu'on installe avec l'autre ou le monde.

En même tant, on a besoin des autres aussi pour se "voir". Sans relations on risque l'isolement et la stagnation, il me semble. P'être ma peur du vide qui est là.

Je me dis que tout dépend de la forme de relation qu'on installe et la conscience que l'on met dessus. Voir ce qui est, le beau comme le laid !

L'Amour est partout dans la vie-même, au delà de nos couples, familles et pourtant en nous-même.

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
nuageblanc3
Prend racine
Prend racine
avatar

Féminin Scorpion Buffle
Messages : 69
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 43
Localisation : ANNECY

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous pousse à entrer en relation ?   Jeu 18 Aoû 2011 - 5:12

Oui et aussi le fait que nous sommes des êtres de relation et interdépendants. L'enfant se construit dans la relation à ses parents. Et comme dans la salutation maya In lak'ech, qui veut dire "Je suis un autre Toi", on peut dire que l'on est chacun un reflet du Soi ou de l'Unique, donc que les relations permettent de le voir et de dépasser son ego, car c'est dans les relations qu'on le perçoit le mieux, en étant constemmment confronté aux autres egos; et le partage, l'échange, l'écoute, l'entraide ne sont-t'ils pas des façons d'aller au-delà de l'ego? Pour moi, tout peut ns ramener au Soi.
Revenir en haut Aller en bas
serre
Jeune pousse
Jeune pousse
avatar

Masculin Capricorne Dragon
Messages : 21
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 52
Localisation : tournon sur rhone

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous pousse à entrer en relation ?   Jeu 25 Aoû 2011 - 20:24

Very Happy c'est en comprenant nos relations, qu'on comprend notre "SOI" du moment, en fait si je vois en moi, en regardant, les raisons conscientes et inconscientes de mon entrée en relation, alors j'ai mis à nu une parti Very Happy Very Happy de mon "MOI".

Very Happy En effet, par exemple, si je me fais ami avec certains gourou, maître spirituels etc je peux lire facilement que mon "MOI" est en recherche de spiritualité, de sens etc

Nos relations si on sait les décrypter nous révèle à nous même, c'est une évidence...

mais il faut une honnêteté importante avec soi-même Very Happy et une forte énergie et attention pour lire
grace à la nature de vos relations, vous pouvez vous découvrir!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://karate-do-shotokai.over-blog.com
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3426
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous pousse à entrer en relation ?   Lun 14 Nov 2011 - 18:29

Le topic qu'avait ouvert Serre me fait penser à un article du blog de Christalain, qui pose la question de nos relations:

"Que l'on choisisse le chemin conventionnel qui nous a été présenté comme modèle pour trouver le bonheur- qui préconise que "tomber amoureux et se marier" est la clé du bonheur - ou que nous rejetions cela et entretenions à la place des comportements peu orthodoxes au sein de nos relations, nous cherchons encore l'expérience de la véritable intimité d'une manière ou d'une autre.

C'est parce que le fait de faire l'expérience de l'intimité avec l'autre est un élément crucial de notre évolution. Pourtant, si nous ne prenons pas la responsabilité de notre propre état émotionnel (en choisissant de grandir émotionnellement) toutes ces tentatives demeurent autodestructrices et ne mènent qu'à la peur, la colère et le chagrin. Elles continuent à dépendre de la passion inconsciente, de la gratification instantanée et de l'égoïsme puéril. Par la suite, à la différence des authentiques rites de passage, elles deviennent des chemins vers l'inconscience, la séparation et la stagnation.

La première étape dans la quête de grandir est de prendre conscience que notre conduite consistant à entrer dans des couloirs qui ne mènent nulle part provient de notre état émotionnel irrésolu et que jusqu'à temps que nous fassions le travail intérieur pour restaurer l'équilibre dans notre propre cœur, nous demeurons susceptibles d'être bousculés en essayant d'atteindre désespérément à l'extérieur des accessoires et des moyens illusoires de soutien.

Nous devons nous engager à devenir nos propres moyens de soutien, afin que nous n'entrions pas dans l'expérience d'une relation comme un moyen d'être porté par l'autre. Être émotionnellement peu développé n'est pas un crime; c'est une situation planétaire. Il y a énormément de facteurs contribuant à cette situation difficile. En voici certains :

Nous sommes émotionnellement insatisfaits car nous naissons dans un monde de parents affectivement insatisfaits. Nous ne recevons pas d'amour inconditionnel parce que nos parents n'en ont pas reçu et ne peuvent donc nous offrir de modèle en exemple de ce à quoi ressemble cette expérience. Nos parents ont cru à l'illusion que le mariage est un rite de passage vers le bonheur et nous l'ont ensuite consciencieusement transmis.

Nos parents sont d'une génération qui se mariait avant d'avoir acquis un sens authentique du Soi et ils ne pouvaient donc pas nous expliquer la nécessité de réaliser un tel état Puisque nos parents ne pouvaient pas voir leurs propre Soi authentique, ils ne pouvaient pas le voir ou le valider chez nous; tout ce qu'ils voyaient était ce qu'ils désiraient et ce dont ils avaient besoin que nous devenions pour qu'ils se sentent comblés.

En étant témoins de leur comportement dans le besoin et le désir, nous avons finis par l'imiter; nous avons été hypnotisés par l'hypothèse que "l'amour est quelque chose que nous sommes censés obtenir de l'autre". Nous avons témoigné de nos parents essayant d'obtenir l'amour l'un de l'autre, et nous, à notre tour avons essayé d'obtenir le leur.

Nos parents, conduits par leurs besoins et désirs non résolus, ont même essayé d'obtenir de l'amour de nous. Oui, nos parents nous ont donné naissance en pensant que c'était là un moyen d'obtenir de l'amour. Etant donné que l'amour ne peut qu'être donné, non pas acquis, tout le monde - dans cette danse inconsciente et émotionnellement immature - est laissé dans le besoin et le désir, amer et déçu.

Les parents l'admettront rarement, mais ils accusent leurs enfants d'avoir ruiné le conte de fées dans lequel ils pensaient être entrés : l' "heureuse" vie que le monde leur avait promis sur le chemin du mariage. La plupart des parents de ce monde sont encore des garçons et des filles et les garçons et les filles ne sont pas psychologiquement prêts à se marier et encore moins à élever des enfants.

Tous ces facteurs influent sur l'état de notre corps émotionnel, manifestant des conditions énergétiques qui apparaissent sous forme d'un comportement nécessiteux et désireux. Lorsque nous atteignons l'âge de sept ans, nous intégrons ce comportement à tel point que cela semble normal. C'est pourtant de la folie et notre grâce salvatrice se situe dans la quête de pouvoir rompre ce conditionnement.

Vouloir expérimenter l'intimité authentique en nous-mêmes représente le voyage intérieur qui nous amène au-delà du cauchemar d'essayer d'imiter les générations précédentes en "vivant heureux pour toujours". Souvent, nous ne sommes prêts et disposés à envisager ce voyage, à aborder "une relation consciente" avec quelqu'un d'autre, que lorsque nos illusions se sont effondrées. Nos illusions anéanties par "l'échec" des relations, c'est Dieu nous appelant à nous réveiller de cette situation. Malheureusement, notre cœur doit parfois être brisé en un million d'éclats avant que nous soyons prêts à assumer la responsabilité de son état. Et généralement, nous devons d'abord embrasser pleinement les mensonges à propos du mariage en croyant dans l'institution avant que cela n'arrive. Ne nous jugeons donc pas sévèrement par rapport au passé, mais regardons plutôt nos expériences avec les yeux de l'honnêteté. L'honnêteté est la première étape de ce voyage vers notre réveil du conte de fées. Pour commencer, nous devons nous poser une simple question:

Sommes-nous un garçon / une fille, ou sommes-nous un homme / une femme?

Si nous avons l'intention d'aborder l'expérience de l'intimité authentique avec un certain taux d'intégrité, il est très important que nous reconnaissions notre état émotionnel actuel. Nous duper nous-mêmes en croyant que nous sommes prêts pour une relation consciente alors que nous ne le sommes pas – alors que nous sommes toujours noyés dans un comportement de besoin et de désir - conduit inévitablement à la dissolution, à la déception et au désespoir silencieux. Nous n'attirerons à nous qu'une personne qui reflètera notre état émotionnel.

Notre parcours vers l'intimité authentique n'est pas de trouver le partenaire idéal; il s'agit plutôt de devenir le partenaire idéal. Il ne s'agit pas d'obtenir l'amour; mais plutôt de grandir et devenir un homme ou une femme qui est prêt et disposé à donner l'amour sans condition. Il ne s'agit pas de "vivre heureux pour toujours"; mais plutôt de s'engager dans une relation dans laquelle l'intention est "d'être le plus présent et conscient possible au sein de chaque moment qui se déploie". Il ne s'agit pas de trouver quelqu'un avec lequel s'installer et établir une routine inconsciente; mais plutôt de rejoindre l'autre en s'élevant intérieurement vers le plan vibratoire.

A chaque moment charnière de notre voyage, ce qui nous pousse en avant ou vers l'arrière, c'est notre capacité à être honnêtes avec nous-mêmes; à être honnête, même si cela fait mal. Le niveau de conditionnement à partir duquel nous cherchons à nous libérer est profond et se connecte lui-même à travers tous les pores de notre expérience humaine. C'est notre prise de conscience de notre situation, perçue aussi honnêtement que possible, qui transforme notre délicate situation.

Voici quelques questions parlantes à nous poser. Répondre à ces questions honnêtement permet d'activer la prise de conscience et donc la transformation. Les aborder avec l'intention d'y apporter des réponses que "nous pensons plus matures émotionnellement", c'est manquer l'essentiel. Si nous cherchons sincèrement à grandir alors ce n'est pas le moment de nous tromper. Si nous cherchons sincèrement une véritable rencontre intime avec quelqu'un, nous devons alors nous présenter à chaque moment devant nous-mêmes en étant honnête et authentique.

Ai-je envie d'aimer et d'être avec quelqu'un de spécial?

Est-ce que je recherche une relation parce que je ressens un mal-être dans le fait de vivre seul?

Est-ce que je crois que c'est l'autre qui va me rendre heureux?

Est-ce que je crois que le bonheur peut être réalisé à travers une relation?

Est-ce que je recherche un mari ou une femme parce que c'est ce qu'il est juste de faire ou que c'est censé être la bonne chose à faire.

Est-ce que je cherche à me marier parce que je ne veux pas me retrouver seul quand je serai vieux ?

Est-ce que je cherche à me marier parce que c'est ce qui est censé se faire dans ma culture?

Est-ce que je cherche à me marier parce que mes amis le sont, ou parce que ma famille pense que c'est le moment ?

Est-ce que je ressens un besoin d'avoir des enfants parce que cela va, d'une certaine manière, me compléter ?

Ai-je envie d'avoir des enfants parce que bientôt je serai trop vieux pour en avoir?

Lorsque nous répondons oui à l'une de ces questions, nous avons un travail intérieur à faire avant d'être prêts pour une relation conscience et intime avec un autre être humain. Répondre par l'affirmative à l'une de ces questions montre que notre intention d'être avec quelqu'un est conduite inconsciemment par nos besoins et nos désirs insatisfaits, par des circonstances extérieures et non parce que nous sommes préparés pour une intimité authentique. Dans de telles circonstances, nous cherchons un parent extérieur qui puisse aimer notre enfant intérieur, ou nous cherchons un enfant extérieur afin que nous puissions devenir le parent que nous aurions voulu avoir. Ou bien, nous recherchons des enfants extérieurs comme moyen de prendre contact avec notre propre enfant intérieur. Nous recherchons donc quelqu'un sur qui nous appuyer car nous n'avons pas développé la force émotionnelle qui puisse être notre propre soutien affectif. Nous recherchons une personne qui puisse faire ce que nous sommes censés faire pour nous-mêmes. Dans ces circonstances, entrer dans une relation ne sert qu'à endormir et contrôler temporairement nos besoins et désirs afin que nous n'ayons pas besoin d'y faire face et de nous en occuper.

Lorsque nous sommes des garçons et des filles, nous utilisons les relations comme moyen de nous distraire de l'état authentique de notre propre cœur. Les besoins et les désirs sous-jacents provenant de toutes les questions ci-dessus sont basés sur l'émotionnel. L'intention d'une relation consciente et intime n'est pas d' "obtenir" quelque chose de l'autre, surtout émotionnellement; il ne s'agit pas de satisfaire nos besoins et désirs. Il s'agit de donner, donner, donner et d'avoir l'intention de donner uniquement sans conditions imposées sur l'amour qui est offert. C'est la règle d'or:

Lorsque nous entrons dans une relation à cause de quelque chose dont nous avons besoin ou que nous voulons, pour "obtenir", nous ne pouvons expérimenter l'intimité authentique. Nous entrons dans une relation véritablement intime seulement pour donner, non pas pour obtenir. Pour être en mesure d'entrer dans cet état d'être, cela demande que nous "grandissions" jusqu'à ce que nous devenions nos propres parents. Sinon, nous attirons inconsciemment et sommes attirés par des gens qui veulent nous materner et que nous transformons en nos parents. Au moment-même où nous faisons cela, toute intimité s'éteint.

Qui veut être physiquement intime avec ses parents? Seuls les garçons et les filles ont besoin et veulent que leurs parents prennent soin d'eux. Une relation inconsciente naît du besoin et du désir que quelqu'un d'autre prenne soin de nous. Une relation consciente est un choix d'explorer l'intimité physique, mentale et émotionnelle comme un rite de passage vers une conscience élargie."

Michael BROWN

source: http://axial-media.over-blog.org/article-choisir-de-grandir-a-travers-les-relations-brown-86861632.html

nous sommes bien souvent des enfants dans nos relations, ayons l'honnêteté de le voir !

un pas vers cette conscience "élargie" Rolling Eyes

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui nous pousse à entrer en relation ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce qui nous pousse à entrer en relation ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de Rencontre Rhône Alpes :: PARTAGEONS... :: Spiritualité - Philosophie - Métaphysique - Psychologie-
Sauter vers: