AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'abandonnite aigüe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: L'abandonnite aigüe...   Jeu 28 Juil 2011 - 17:16

Un sujet qui me parle, sur le forum d'Ambre : Antahkarana

La Blessure d'abandon...en guérir:

"Le terme abandonnite désigne à la fois le sentiment d'abandon et les troubles physiques et psychiques, multiples et divers, éprouvés par la personne souffrant d'abandon, de rejet ou d'exclusion. Ce terme traduit la souffrance de celui qui, à tort ou à raison, se sent abandonné... À l'origine de l'abandonnite, il y a toujours un abandon vécu. Cet épisode a eu lieu soit pendant la vie fœtale, soit au cours de la prime enfance ou l'enfance. Hormis les abandons liés à l'exil, à la guerre, à la maladie ou la vieillesse, il est rare que le premier abandon ait lieu durant la vie adulte. (p. 16)

Comment guérir de l'abandonnite? La voie médicale non institutionnelle: la maladie espoir

Toute personne ayant lu ce qui précède (la voie médicale classique: la maladie fatalité) aura compris qu'il existe une autre façon d'approcher la souffrance et la maladie. Comme je l'ai déjà écrit, c'est à celle-là que va ma préférence.

L'urgence consiste non pas à expliquer ce qui s'est passé, mais à recentrer le patient sur le moment présent, qui est le temps dans lequel il vit et le seul pouvant lui permettre de reprendre contact avec lui-même. L'urgence consiste non pas à discuter de ce qui est survenu ni à comprendre ce qui s'est passé, mais à reconnaître les émotions qui ont été ressenties et vécues lors de l'abandon. Tels sont les deux volets de l'attitude à adopter si l'on veut permettre à la personne souffrante de guérir de ce dont elle souffre, qui n'est pas une maladie fatalité, mais bien une maladie espoir..."

suite ici:

http://antahkarana.forumzen.com/t2365-blessure-d-abandon


Amis "abandonnés" ou pas...donnez-moi vos avis.

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
nuageblanc3
Prend racine
Prend racine
avatar

Féminin Scorpion Buffle
Messages : 69
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 43
Localisation : ANNECY

MessageSujet: Re: L'abandonnite aigüe...   Dim 31 Juil 2011 - 10:05

Peut-être apprendre à se rassurer soi-même, se revaloriser et trouver des amis ou amour de confiance sur lesquels on peut compter, ce qui atténue cette faille.
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: L'abandonnite aigüe...   Dim 31 Juil 2011 - 15:59

nuageblanc3 a écrit:
Peut-être apprendre à se rassurer soi-même, se revaloriser et trouver des amis ou amour de confiance sur lesquels on peut compter, ce qui atténue cette faille.

oui Nuageblanc...cela peut aider à reprendre confiance en soi, mais d'abord arriver à s'aimer soi, sans le soutien systématique des autres...si on créer une dépendance en attendant la valorisation de la part des autres, il faut savoir que cela sera temporaire...et les autres ne sont pas là QUE pour nous sécuriser, ce n'est pas les Aimer que de leur demander (beaucoup trop ?) les encouragements, ou l'attention que peut-être nous n'avons pas eu dans l'enfance.


Le livre "Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même" de Lise Bourbeau m'a beaucoup aidé aussi...mais une fois qu'on a vu, encore faut-il modifier ses ré-actions quand un "sentiment" d'abandon ou un bien "réel" se présente...car parfois, tout remonte à la surface. Alors comprendre ce qui déclenche cela sans nier ou juger. en prendre conscience, c'est déjà un pas vers la guérison.

Voici un petit extrait d'un blog ludique que j'avais déjà cité au sujet du livre "des 5 blessures qui empèchent d'être soi-même":

"Comment se met en place la blessure d’abandon ? La blessure d’abandon est éveillée quand le bébé ou le petit enfant ne se sent pas assez nourri affectivement mais elle peut aussi l’être par le manque de nourriture physique. Ce qui provoque de la tristesse. L’enfant perçoit ses parents comme ayant de la difficulté à répondre à ses besoins. Le masque de dépendant se met généralement en place avant l’âge de 2 ans. Exemples : le petit enfant se sent abandonné parce que la maman n’a plus beaucoup de temps pour lui à cause du nouveau bébé. Ou parce que ses deux parents partent travailler tous les jours et le laissent chez une gardienne. Ou parce qu’il est malade et qu’il doit rester à l’hôpital.

Le comportement d’une personne qui porte son masque de dépendant:

Parmi les cinq blessures, le dépendant est celui qui est le plus porté à devenir victime. Ici, la notion de victime est très précise : c’est une personne qui crée dans sa vie toutes sortes de problèmes et surtout des problèmes de santé. Très souvent, un de ses parents ou même les deux sont aussi victimes. Plus une personne est victime, plus sa blessure d’abandon est importante. Le dépendant croit n’avoir jamais assez d’attention et de soutien et il ne se sent pas assez important pour mériter d’être soutenu par d’autres. Inconsciemment, c’est en étant victime qu’il peut demander de l’aide. Il pense qu’il ne pourra pas l’obtenir autrement. D’où aussi sa tendance à dramatiser et à pleurer facilement.

La plus grande peur du dépendant est la solitude. Il recherche donc le contact avec les autres et a une grande facilité à fusionner avec eux, ce qui signifie qu’il ressent leurs émotions et se laisse envahir. Cette attitude le porte à se sentir responsable du bonheur ou du malheur des autres. Mais, du coup, il croit que les autres sont eux aussi responsables de son bonheur ou de son malheur. Son besoin d’attention l’amène à faire des pieds et des mains pour être aimé des autres. S’ils ne lui donnent pas l’attention dont il a besoin, il va compenser le manque en devenant dépendant dans le physique (cigarette, alcool, médicaments, nourriture, télévision, …).

Le dépendant peut avoir de la difficulté à aller au bout de ses actions, de ses projets s’il ne se sent pas soutenu. Il a du mal à prendre la responsabilité de ce qu’il lui arrive. Il vit des sautes d’humeur : heureux pendant un moment, il se sent tout à coup malheureux et triste, apparemment sans raison. Cela vient de son côté fusionnel qui l’amène à embarquer dans les émotions des autres sans s’en rendre compte.


Aider quelqu’un qui souffre de la blessure d’abandon:

Il y a plusieurs façons d’aider une personne ayant la blessure d’abandon. On peut l’amener à écouter d’abord les besoins dont le petit enfant en elle a été privé, puis ensuite les besoins actuels de l’adulte. Tout ce qui va dans le sens de lui apprendre à s’occuper d’elle-même est le bienvenu : apprendre à se donner elle-même une partie de ce qu’elle attend des autres, à atteindre ses objectifs par elle-même, apprendre à s’occuper d’elle-même. Et bien sûr, penser à complimenter la personne quand elle fait des efforts.

Par contre, il vaut mieux éviter de répondre à ses besoins à sa place, au risque de se laisser envahir et de la laisser tomber ensuite pour se sortir d’une demande excessive."

http://le-voyage-de-mona.com/prendre-sa-vie-en-main/la-blessure-dabandon-et-le-masque-de-dependant


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
nuageblanc3
Prend racine
Prend racine
avatar

Féminin Scorpion Buffle
Messages : 69
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 43
Localisation : ANNECY

MessageSujet: Re: L'abandonnite aigüe...   Mer 3 Aoû 2011 - 9:02

Merci Myriam pour la référence, ça m' a l'air intéressant. Ce que je voulais dire qu'en dehors du travail sur soi-même qui est bien sûr indispensable, comme on ne peut attendre d'avoir tout résolu pour être en relation, autant choisir des gens qui ne vont pas accentuer cette faille, nous manipuler avec ou y être totalement insensible. J'ai une amie qui a aussi ce genre de faille et on s'entraide beaucoup et on fait attention à l'autre par rapport à ça. Je prône davantage l'entraide et l'attention aux failles de l'autre quelqu'elles soient, non pas attendre que l'autre résolve mon problème.
Revenir en haut Aller en bas
mariethe
Jeune pousse
Jeune pousse


Féminin Scorpion Singe
Messages : 12
Date d'inscription : 23/08/2011
Age : 48
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: L'abandonnite aigüe...   Sam 10 Sep 2011 - 9:07

D'accord avec nuage blanc, au moins pendant un certain temps, il faut "choisir" autant que possible des personnes qui seront attentives à cette blessure pour ne pas la réactiver tant qu'elle n'est pas cicatrisée (d'aigüe, ça passe bien souvent au chronique...). Après il me semble que cette blessure doit quand même être cicatrisée le plus possible, y compris, et c'est là que je ne serais pas tout à fait d'accord avec la réponse précédente de Myriam. Il y a un moment où il faut arriver à accepter cet abandon ou ce vécu d'abandon et laisser passer les émotions qui vont avec oui, mais il y a aussi un moment où il faut prendre du recul et là chercher à revoir la situation non plus de l'intérieur et du vécu enfant, mais que c'est il passé exactement ? avec quels adultes ? quelle était la situation réelle ? qui va souvent amener au fait de comprendre que l'abandon soit à été réel mais pas lié à celui qui a été abandonné mais à une situation de détresse de la mère qui se retrouve souvent seule, isolée, rejetée par sa famille, le père biologique étant souvent absent dans l'histoire (pas au courant ou parti en courant...). Essayer d'intégrer tous les plans : celui de l'enfant qui en a souffert et le vécu émotionnel qui va avec (colère, tristesse, dépression, dévalorisation...) et une compréhension plus "adulte" de la situation de l'abandon qui fait que l'abandon est lié à une situation extérieure et PAS à l'enfant qui l'a vécu. Il se peut aussi qu'il y ait eu un vécu d'abandon par l'enfant, sans abandon "réel" du ou des parents, mais là il faut aller explorer la relation parent-enfant car c'est le signe que quelque chose dysfonctionnait si l'enfant a eu ce ressenti.

Ensuite, on peut faire appel à la grande compassion pour l'enfant intérieur qui a vécu cet abandon, pour les parents (souvent la mère) qui a dû abandonner (et c'est une blessure terrible, souvent vécue dans la solitude, la honte).
Et à mon avis il y a encore un autre niveau, mais qui parfois prend beaucoup beaucoup de temps pour émerger, c'est le sens profond de l'abandon : quelle "leçon" (même si je n'aime pas beaucoup le terme je n'en trouve pas d'autre) avions nous à apprendre à travers cet abandon ? la tolérance ? respect de l'autre ? la compassion ? l'estime de soi qui ne dépend pas de l'extérieur mais de la connexion ou reconnexion au Soi ? sans compter que c'est un travail d'apprendre à gérer ce genre de vieille blessure qui sait bien se réactiver, revenir au temps présent oui sans que le passé nous entrave... tout un programme. Mais là la réponse est intime, individuelle, comme le projet dont nous sommes porteur au fond de nous.
Revenir en haut Aller en bas
nuageblanc3
Prend racine
Prend racine
avatar

Féminin Scorpion Buffle
Messages : 69
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 43
Localisation : ANNECY

MessageSujet: Re: L'abandonnite aigüe...   Dim 11 Sep 2011 - 17:35

Merci pour ta réponse que j'ai arppécié et qui prend en compte beaucoup d'éléments. Smile
Revenir en haut Aller en bas
mariethe
Jeune pousse
Jeune pousse


Féminin Scorpion Singe
Messages : 12
Date d'inscription : 23/08/2011
Age : 48
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: L'abandonnite aigüe...   Dim 11 Sep 2011 - 18:04

alors bonne traversée !
Revenir en haut Aller en bas
nuageblanc3
Prend racine
Prend racine
avatar

Féminin Scorpion Buffle
Messages : 69
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 43
Localisation : ANNECY

MessageSujet: Re: L'abandonnite aigüe...   Dim 11 Sep 2011 - 18:20

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'abandonnite aigüe...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'abandonnite aigüe...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de Rencontre Rhône Alpes :: PARTAGEONS... :: Spiritualité - Philosophie - Métaphysique - Psychologie-
Sauter vers: