AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Carlos Castaneda...son oeuvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Carlos Castaneda...son oeuvre   Dim 28 Nov 2010 - 9:06


Il se trouve que je me suis lancée dans la lecture des écrits de ce chaman, qui a oeuvré à travers ses expériences, et livres à donner des "clés" selon lui pour la libération du guerrier spirituel. Le travail de lâcher-prise de son mental...de ses peurs fait parti du travail et notamment celui de Castaneda.

L'approche de J.Lash ici nous éclaire sur ces écrits, en les comparant notamment aux écrits qnostiques...un sujet passionnant :

http://www.liberterre.fr/metahistoire/enigme-extra-terrestre/coeurdusujet.html

Entre un grand initié, ou un génie littéraire, au choix selon les avis des uns et des autres, son imagination débordante a il me semble la possibilité de nous faire aller au delà de nous-même, à la frontière de l'imaginaire, ou peut-être d'une autre "réalité".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlos_Castaneda

Bon dimanche

geek


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
kevin
Jeune pousse
Jeune pousse
avatar

Masculin Vierge Tigre
Messages : 15
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 31
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Lun 6 Déc 2010 - 20:19

Carlos Castaneda, c'est du costaud, une lecture que j'ai adoré et qui m'a littéralement offert l'art de rêver ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Dim 16 Jan 2011 - 8:00

Les règles du Nagual:

citation:

"Le pouvoir qui gouverne la destinée de tous les êtres vivants s’appelle l’Aigle, non que ce soit un aigle, ou qu’il soit lié en quelque manière à un aigle, mais parce qu’il apparaît au voyant qui le voit sous l’aspect d’un aigle immense, noir de jais, dressé à la manière d’un aigle, sa hauteur atteignant l’infini.

Tandis que le voyant contemple le noir qu’est l’Aigle, quatre explosions de lumière permettent au voyant de voir à quoi l’Aigle ressemble. La première explosion, qui est comme un coup de foudre, aide le voyant à distinguer les contours du corps de l’Aigle. Il y a des taches de blancheur qui évoquent les plumes et les serres d’un aigle. Un second coup d’éclair révèle le noir battant, créant du vent qui ressemble à des ailes d’aigle. À la troisième flambée de lumière, le voyant est placé en face d’un œil perçant, inhumain. Et le quatrième et dernier feu dévoile ce que fait l’Aigle.

L’Aigle dévore la conscience de toutes les créatures qui, vivantes sur Terre l’instant d’avant et désormais mortes, ont flotté jusqu’au bec de l’Aigle, comme un essaim ininterrompu de lucioles, à la rencontre de celui qui les possède et qui est leur raison d’avoir acquis la vie. L’Aigle dénoue ces flammes menues, les met à plat comme un tanneur étend une peau, puis il les consomme — car la conscience est l’aliment de l’Aigle.

L’Aigle, ce pouvoir qui gouverne les destinées de tous les êtres vivants, est le reflet de toutes les choses vivantes — de la même manière et en même temps. L’homme n’a donc aucun moyen de prier l’Aigle, de lui demander des faveurs, d’espérer miséricorde. La partie humaine de l’Aigle est trop insignifiante pour exercer un effet sur le tout.

C’est seulement à ses actes qu’un voyant reconnaît ce que désire l’Aigle. L’Aigle, quoique insensible aux conditions de toutes les choses vivantes, a accordé un don à chacun de ces êtres. Chacun d’eux, à sa manière et dans sa mesure, possède s’il le désire le pouvoir de conserver la flamme de la conscience, le pouvoir de désobéir à l’ordre de mourir et d’être consommé. Chaque chose vivante, si elle le désire, a reçu le pouvoir de rechercher une ouverture. Pour le voyant qui voit l’ouverture, ou pour les créatures qui la franchissent, il est évident que l’Aigle a accordé ce don afin de perpétuer la conscience.

Afin de guider les choses vivantes vers cette ouverture, l’Aigle a créé le Nagual. Le Nagual est un être double à qui la règle a été révélée. Qu’il soit sous la forme d’un humain, d’un animal, d’une plante ou de tout autre vivant, le Nagual est poussé, du fait même de sa dualité, à rechercher ce passage caché.

Le Nagual vient par couple — mâle et femelle. Un homme double ( et une femme double ) ne deviennent le Nagual qu’après avoir reçu l’un et l’autre l’enseignement de la règle, après l’avoir comprise et acceptée dans son intégralité.

Aux yeux des voyants, un homme Nagual ou une femme Nagual apparaissent sous l’aspect d’œufs lumineux possédant quatre compartiments. À la différence des personnes normales, qui ont deux côtés, la gauche et la droite, le Nagual a un côté gauche avec deux longues divisions, et un côté droit également divisé en deux.

L’Aigle a créé le premier homme Nagual et la première femme Nagual en tant que voyants, et il les a aussitôt placés dans le monde pour voir. Il les a pourvus de quatre guerriers femelles — des traqueurs —, de trois guerriers mâles et d’un courrier mâle, qu’ils doivent nourrir, sublimer et conduire à la liberté.

Les guerriers femelles s’appellent les quatre orients, les quatre coins du carré, les quatre humeurs, les quatre vents, les quatre personnalités féminines différentes qui constituent la race humaine.

La première est l’est. Elle s’appelle ordre. Elle est optimiste, légère et douce, insistante comme une brise continue.

La deuxième est le nord. Elle s’appelle force. Elle est fertile en ressources, agressive, directe, tenace comme un vent violent.

La troisième est l’ouest. Elle s’appelle sentiment. Elle est portée à l’introspection, pleine de remords, rusée, sournoise comme une bouffée de vent glacé.

La quatrième est le sud. Elle s’appelle croissance. Elle est nourrissante, bruyante, timide, tiède comme un vent chaud.

Les trois guerriers mâles et le courrier sont représentatifs des quatre types d’activité et de tempérament masculins.

Le premier type est l’homme de savoir, l’érudit ; c’est un être noble et serein, à qui l’on peut faire confiance ; il se consacre totalement à sa tâche, quelle qu’elle soit.

Le deuxième type est l’homme d’action, très versatile, compagnon d’humeur capricieuse et changeante.

Le troisième type est l’organisateur en coulisses, l’homme mystérieux, inconnaissable. On ne peut rien dire de lui parce qu’il ne laisse rien percer de lui-même.

Le courrier constitue le quatrième type. Il est l’assistant, homme taciturne, sombre qui fait tout très bien s’il est convenablement dirigé, mais qui ne peut rien faire tout seul.

Pour faciliter les choses, l’Aigle a montré à l’homme Nagual et à la femme Nagual que chacun des quatre types mâles et femelles parmi les hommes et les femmes de la Terre, ont des traits spécifiques dans leurs corps lumineux.

L’érudit a une sorte de creux, une dépression plus claire dans son plexus solaire. Chez certains hommes de savoir, on dirait une brillance comme un miroir sans reflet.

L’homme d’action a des fibres émanant de la zone de vouloir. Le nombre de ces fibres varie de un à cinq. Leur taille passe d’un simple fil à un gros tentacule semblable à un fouet, d’un mètre cinquante à deux mètres cinquante de longueur. Certains hommes ont jusqu’à trois de ces fibres développées en tentacules.

L’homme des coulisses ne se distingue pas par un trait particulier mais par sa faculté de créer, tout à fait spontanément, une explosion de pouvoir qui bloque efficacement l’attention des voyants. En présence d’un homme de ce type, les voyants, au lieu de voir, se trouvent noyés dans des détails hors du sujet.

L’assistant n’a aucune configuration déterminante. Les voyants le voient comme une lueur claire dans une coquille de luminosité sans défaut.

Dans le domaine femelle, l’est se distingue à des taches presque imperceptibles dans sa luminosité, semblables à de petites zones de dépigmentation.

Le nord possède une radiation qui recouvre tout. Le nord femelle répand une lueur rougeâtre, presque comme de la chaleur.

L’ouest possède une pellicule mince qui l’enveloppe et qui le fait paraître plus sombre que les autres.

Le sud a un éclat intermittent, il brille pendant un instant puis se ternit et se remet à briller.

L’homme Nagual et la femme Nagual ont dans leurs corps lumineux deux mouvements différents. Leur côté droit bouge par vagues tandis que leur côté gauche tourbillonne.

Sur le plan de la personnalité, l’homme Nagual est un appui, il est ferme et constant. La femme Nagual est un être en guerre et pourtant détendu, toujours conscient mais sans tension.

Ils sont tous deux le reflet des quatre types respectifs d’hommes et de femmes, exprimant quatre manières de se conduire.

Le premier ordre donné par l’Aigle à l’homme Nagual et à la femme Nagual a été de trouver, tout seuls, un autre groupe de quatre orients : quatre guerriers femelles, répliques exactes des traqueurs mais qui soient des rêveurs.

Les rêveurs apparaissent au voyant avec une sorte de tablier de fibres semblables à des cheveux, disposées vers le milieu de leur corps. Les traqueurs ont le même trait distinctif en forme de tablier, mais au lieu de fibres, il y a une infinité de petites protubérances rondes.

Les huit guerriers femelles se divisent en deux clans que l’on appelle planètes, la droite et la gauche. La planète droite se compose des quatre traqueurs. La planète gauche des quatre rêveurs. Les guerriers de chaque planète ont reçu de l’Aigle la règle de leur tâche spécifique. Aux traqueurs il est enseigné l’art de traquer ; aux rêveurs, l’art de rêver.

Les deux guerriers femelles de chaque orient vivent ensemble. Ils sont si semblables qu’ils semblent le miroir l’un de l’autre ; et c’est seulement par l’impeccabilité qu’ils peuvent trouver, dans leur propre reflet, soulagement et encouragement.

Les quatre rêveurs ou les quatre traqueurs se réunissent uniquement lorsqu’ils doivent accomplir une tâche épuisante ; mais en aucune circonstance les quatre ne doivent joindre leurs mains, car le contact les fait fondre en un seul être, et cela ne doit être utilisé qu’en cas de nécessité extrême, ou au moment de quitter le monde.

Les deux guerriers femelles de chaque direction sont reliés à l’un des mâles, dans n’importe quelle combinaison qui s’avère nécessaire. Ils forment ainsi une série de quatre maisonnées, capables d’incorporer autant de guerriers qu’il en est besoin.

Les guerriers mâles et le courrier peuvent également former une unité indépendante de quatre hommes, mais chacun d’eux peut rester solitaire, selon ce que dicte la nécessité.

Ensuite, le Nagual et son clan ont reçu l’ordre de trouver un groupe de trois courriers, soit un groupe mâle, soit un groupe femelle, soit un groupe mixte ; il leur a été précisé que les courriers mâles devaient provenir du quatrième type d’homme, l’assistant. Les femelles devaient appartenir au sud.

Pour être sûr que le premier homme Nagual conduirait son clan à la liberté, ne dévierait pas de sa voie et ne se laisserait pas corrompre, l’Aigle emmena la femme Nagual dans l’autre monde pour lui servir de phare et guider le clan vers l’ouverture.

Le Nagual et ses guerriers reçurent alors l’ordre d’oublier. Ils furent plongés dans le noir et on leur donna de nouvelles tâches : la tâche de se souvenir d’eux-mêmes, et la tâche de se souvenir de l’Aigle.

L’ordre d’oublier était si puissant que tout le monde fut séparé. Personne ne se souvint de qui il était. L’intention de l’Aigle était la suivante : s’ils étaient capables de se souvenir d’eux-mêmes, ils découvriraient la totalité d’eux-mêmes ; alors seulement, ils auraient la force et la patience nécessaires à rechercher et à affronter leur voyage définitif.

La dernière tâche, après avoir reconquis la totalité d’eux-mêmes, était de trouver un nouveau couple d’êtres doubles et de les transformer en un nouvel homme Nagual et une nouvelle femme Nagual, en leur révélant la règle. Et comme le premier homme Nagual et la première femme Nagual n’en avaient reçu qu’une partie minime, ils devaient fournir au nouveau couple de Naguals, quatre guerriers femelles qui seraient des traqueurs, trois guerriers mâles et un courrier mâle.

Quand le premier Nagual et son clan furent prêts à franchir le passage, la première femme Nagual les attendait pour les guider. Ils reçurent alors l’ordre d’emmener la nouvelle femme Nagual avec eux dans l’autre monde pour servir de phare à son clan, tandis que le nouvel homme Nagual restait dans le monde pour répéter le cycle.

Pendant le séjour dans le monde, le nombre minimum sous la responsabilité d’un Nagual est seize : huit guerriers femelles, quatre guerriers mâles (en comptant le Nagual ) et quatre courriers. Au moment de quitter le monde, avec la nouvelle femme Nagual inclue dans le groupe, le nombre du Nagual est dix-sept. Si son pouvoir personnel lui permet d’avoir davantage de guerriers, il doit les ajouter, mais toujours par multiples de quatre."

Extrait du "Don de l'Aigle", Carlos Castaneda, Gallimard, 1982

Ces livres sont une merveille, d'une grande poésie, même si controversés...une amie m'avait conseillé de lire dans l'ordre suivant:

- Voir
- le don de l'aigle
- l'art de rêver
- Le feu du dedans
- Le second anneau du pouvoir

il y en a d'autres bien sur....

J'ai voulu commencer par l'Art de rêver qui me semblait le plus représentatif de son travail. Et il me reste encore pas mal d'ouvrages à lire...mais je crois que ces livres traversent les générations et sont d'une grande aide à qui décide d'explorer d'autres dimensions...et rêver...

Il y a aussi un livre qui semble autobiographique: "le voyage définitif":

" En écrivant Le voyage définitif, j'ai suivi les instructions de don Juan qui voulait me voir constituer une sorte d'album, une collection de souvenirs mémorables.
Selon lui, la connaissance chamanique avait pour dessein ultime de nous préparer à affronter le "voyage définitif", celui que doit faire chacun de nous au terme de sa vie. Ce que l'homme moderne, disait-il, désigne sous la vague expression de "vie après la mort" était pour ces chamans une existence concrète [...]. "

à lire en dernier Wink

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Dim 30 Jan 2011 - 17:51

quelques paroles très belles, sages tirées de ces romans:

"Le dialogue intérieur est ce qui maintient les gens dans le monde ordinaire. Le monde est tel ou tel parce que nous nous disons à nous-mêmes qu'il est tel ou tel. Les portes du monde des chamans s'ouvrent une fois que le guerrier a appris à faire taire son dialogue intérieur."

"Le guerrier doit cultiver le sentiment qu'il dispose absolument de tout pour ce voyage extravagant qu'est sa vie. Ce qui compte pour lui c'est d'être vivant. La vie en elle-même est suffisante, complète, et justifie tout le reste. On peut même dire, sans être présomptueux, que l'expérience suprême est d'être vivant."

"Les potentialités de l'homme sont si grandes et si mystérieuses que les guérriers, plutot que d'y songer, ont choisi de les explorer, sans espoir de jamais les comprendre."

"Lorsqu'un homme apprend à voir, il voit qu'un homme est un oeuf lumineux, qu'il soit mendiant ou roi, et il n'y a rien à y changer. Ou plutôt, que pourrait-on changer dans cet oeuf lumineux? Quoi ?"

http://www.vadeker.net/articles/carlos_castaneda.html


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Sam 5 Fév 2011 - 13:26

"C'est l'infini qui choisit. L'art du guerrier-voyageur consiste à cultiver la faculté de réagir à la plus discrète allusion et à acquiescer à chaque ordre de l'infini. Pour ce faire, il a besoin d'habileté, de force et surtout de sobriété. Et une fois réunies, ces trois qualités ont pour corollaire l'élégance."

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Sam 12 Fév 2011 - 7:22

Naviguer dans l'inconnu, questions posées à Castaneda sur la tenségrité notamment:

http://www.cleargreen.com/mirrors/french/interviews/index.htm

"La tensegrité est un art: l'art de s'adapter à notre propre énergie, et à l'énergie des autres, d'une manière qui contribue à l'intégrité de la communauté que nous sommes."

Carlos Castaneda

bon week end

flower

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Ven 18 Nov 2011 - 22:25

ses livres...

http://www.comptoirdesameriques.ch/184812/224775.html

« Le mystère et la richesse du monde de la vie quotidienne sont inégalables. Et les conditions pour accéder aux merveilles de ce monde sont le détachement, mais également l'amour et le don de soi. »

I love you

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Ven 13 Jan 2012 - 7:27

Article intéressant sur les traces de Carlo Castaneda...:

"Sur les traces de Carlos Castaneda –au sens premier du terme– Sion Hamou s’est aventuré au sud-ouest des Etats-Unis sur le chemin de l’initiation. Une quête du Graal qui l’aura amené à rencontrer Craig Carpenter et les Hopis, à découvrir des clans de “sorciers” mexicains curieusement inspirés par la mystique de don Juan, mais aussi et surtout à s’immerger dans la métaphysique des indiens Nahuatls par l’intermédiaire du dernier Jefe de La Danza, le Maestro Andrés Segura. Un chaman mexicain qui a amené au Texas la pratique traditionnelle des « Danzantes » au début des années 60. Des groupes très hiérarchisés qui s’organisent en clans et dont les membres exécutent des chorégraphies initiatiques martiales venant de leur héritage préhispanique aztèque. Cette danse appelée « Danza Chichimeca » ou encore « La Danza de la Conquista » ne se résume évidemment pas à une performance folklorique. Pour certains clans, au-delà même de l’affirmation d’une certaine mexicanité ou d’un retour aux sources de l’indianité, il s’agit aussi d’une véritable initiation à l’instar d’autres rituels Indiens comme la danse du Soleil des Oglalas ou encore le rituel du peyotl des Indiens huichols.

Suite à une première interview que Sion Hamou nous a donné à propos de son livre sur Craig Carpenter (Le Gardien des Seuils, que vous trouverez ici), nous avons voulu en savoir d’avantage sur certains points qui méritaient selon nous des éclaircissements. Quel est l’enseignement d’Andrés Segura ? Qui sont les Danzantes ? Quelle est la finalité de ces danses aztèques ? Existe-t-il des liens, des similarités entre les concepts développés par Carlos Castaneda et la culture des ethnies précolombiennes. S’en est suivi une début de discussion plus qu’une interview que avons le plaisir de dévoiler sur Karmapolis. Une première partie quelque fois technique, parfois polémique mais toujours passionnante et qui nous l’espérons sera suivie par d’autres..."

suite ici:

http://www.karmapolis.be/pipeline/interview_hamou2.htm


_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Ven 18 Mai 2012 - 14:51

"...alors le "Je" se transforme en rien...quand il n'y a plus aucun moi, il y a seulement Dieu."

http://fr.native-american-spirituality.info/enseignements_de_don_juan_matus.html

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Jeu 14 Mar 2013 - 12:45

Une incantation que Carlos se fait une certaine nuit, dans le Don de l'aigle:

"J'ai déjà reçu le pouvoir qui gouverne ma destinée,
Je ne m'accroche à rien, pour n'avoir rien à défendre,
Je n'ai pas de pensées, pour pouvoir VOIR,
Je ne crains rien, pour pouvoir me souvenir de moi-même,
L'Aigle me laissera passer,
Serein et détaché, jusqu'à la Liberté"...

mon sentiment du moment et conseils utiles en ces temps chahutés Wink

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Dim 7 Avr 2013 - 16:07

La description de l’âme et du corps d’énergie dans l’oeuvre de Carlos Castaneda:

Dans « Voir »

Fibres de lumière sortant du plexus solaire

« La petite fumée t’aidera à voir les hommes comme des fibres de lumière.
– Des fibres de lumière ?
– Oui, des fibres, comme de blanches toiles d’araignée. Des fils très fins qui vont de la tête au nombril. L’homme ressemble alors à un œuf de fibres vivantes. Ses bras et ses jambes deviennent de lumineux poils de soie scintillant dans toutes les directions.
– Est-ce que tout le monde a cette apparence ?
– Tout le monde. De plus chaque homme est en contact avec tout le reste, non pas avec ses mains, mais grâce à un faisceau de longues fibres jaillies du centre de son ventre. Ces fibres mettent l’homme en relation avec la totalité de son environnement, elles préservent son équilibre, elles lui confèrent la stabilité. Ainsi, comme tu le verras peut-être un jour, un homme, qu’il soit mendiant ou roi, est un œuf lumineux; et il n’y a pas de manière de changer quoi que ce soit. Ou plutôt, que pourrait-on changer dans cet œuf lumineux ? Quoi donc ? »

La « fontanelle » de la volonté, un centre de gravité au niveau du nombril

Notre volonté opère en dépit de notre complaisance. C’est ainsi que par exemple ta volonté ouvre peu à peu ta trouée.
– De quelle trouée parlez-vous ?
– En nous, il y a une trouée et, un peu comme la fontanelle sur la tête des enfants qui se referme avec l’âge, cette trouée s’ouvre au fur et à mesure que l’on développe sa volonté.
– Où est cette trouée ?
– A l’endroit où sont tes fibres lumineuses, dit-il en pointant le doigt sur son ventre.
– A quoi ressemble-t-elle ? A quoi sert-elle ?
– C’est une ouverture qui crée un espace permettant à ta volonté de s’élancer au-dehors, comme une flèche.
– La volonté est-elle un objet ? Ou comme un objet ?
– Non. J’ai seulement dit cela pour que tu comprennes. Ce qu’un sorcier appelle volonté est une force en nous. Ce n’est pas une pensée, ni un objet, ni un souhait. Cesser de poser des questions ce n’est pas de la volonté, car cela exige de penser et de souhaiter. La volonté, c’est ce qui te permet de vaincre alors même que tes pensées te déclarent vaincu. La volonté c’est ce qui te rend invulnérable. La volonté, c’est ce qui envoie un sorcier à travers un mur, à travers l’espace, dans la lune s’il le désire » (…)

Il décrivit la volonté comme une force qui était le véritable trait d’union entre l’homme et le monde. Il prit grand soin de préciser que le monde était l’ensemble de ce que nous pouvions percevoir quel que soit le mode de perception envisagé. Don Juan expliqua qu’il fallait entendre par « percevoir le monde » le processus par lequel nous appréhendons toute chose qui se présente à nous. Cette « perception » particulière s’accomplissait par nos sens et par notre volonté. Je lui demandai si la volonté était un sixième sens. Il déclara que c’était plutôt un certain rapport entre nous et le monde perçu. (…)

« Ce que tu appelles volonté, c’est le caractère et une forte disposition. Ce qu’un sorcier appelle volonté, c’est une force qui vient de l’intérieur de nous-mêmes et qui va se greffer sur le monde en dehors de nous. Elle sort par le ventre, là où sont tes fibres lumineuses. »
Il frotta son nombril pour me montrer la zone dont il parlait.

http://newsoftomorrow.org/esoterisme/chamanisme/la-description-de-lame-et-du-corps-denergie-dans-loeuvre-de-carlos-castaneda

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3462
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   Sam 22 Fév 2014 - 7:36

"Quel que soit ton chemin, quel que soit le chemin que tu prends, demande-toi si ce chemin a un cœur. Tu peux marcher sans carte et sans guide, mais ne marche pas sans boussole."

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carlos Castaneda...son oeuvre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carlos Castaneda...son oeuvre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de Rencontre Rhône Alpes :: PARTAGEONS... :: Livres - Textes divers - Littérature-
Sauter vers: