AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 cesser l'auto-contemplation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3446
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: cesser l'auto-contemplation ?   Sam 20 Nov 2010 - 11:45

si il y avait une chose à faire, ce serait celle-là en "spiritualité" selon moi...

"Pour assumer l'ouverture de la conscience, il faut en effet que l'auto contemplation égotique s'allège considérablement, sinon chaque chose perçue sera interprétée en fonction de cette auto contemplation. Et si le contenu de la conscience habituelle est en plein désordre, enseveli sous une montagne d'émotions, les dégâts peuvent être considérables.

Je cite un commentaire de Juan Matus à ce sujet, s'adressant à Castaneda qui a vécu une expérience soudaine de perte de ses repères. A l'époque Castaneda était une personne très ordinaire, peu, voire pas préparée du tout à un éveil de la vision spirituelle. Juan Matus lui dit : “Selon tes critères ordinaires, tu étais bien en train de perdre la tête, mais du point de vue des voyants, tu n'aurais pas perdu grand chose. L'esprit, pour un voyant, n'est que auto contemplation de l'inventaire de l'homme. Si tu perds cette auto contemplation mais que tu ne perds pas tes fondations, tu vis, en vérité, une vie infiniment plus forte que si tu l'avais conservée.”

L'auto contemplation prend la plus grande part de l'énergie dont nous disposons et nous détourne de la libération. Car l'auto contemplation consiste en un inventaire permanent de ce que nous sommes et de ce que nous ne sommes pas, de ce que nous voulons ou non, etc. Cette activité incessante est celle qui consomme le plus d'énergie. Cette activité continuelle mange littéralement nos possibilités de nous tourner vers autre chose de plus grand, vers la partie inconnue de nous-mêmes et ses capacités. Même si nous sommes convaincus de nos capacités, si celles-ci servent à alimenter l'auto contemplation, au lieu de servir à l'action immédiate, l'énergie nécessaire à l'action est consommée par l'activité de l'inventaire humain.

C'est généralement ce qui bloque le travail avec l'énergie du cœur. Les dons de médiumnité, s'ils existent ou s'éveillent, sont intégrés dans l'inventaire selon les critères de la personnalité, et si celle-ci est chaotique, ils n'apportent finalement qu'un désordre supplémentaire.

Afin de se débarrasser de ce processus d'inventaire incessant, Juan Matus propose par exemple à ses apprentis de se consacrer durant des moments précis à retrouver leur passé depuis leur naissance, dans les moindres détails. Il enseigne que toute émotion doit être retirée des événements passés. Lorsque les apprentis ont effectué ce nettoyage de leurs émotions, l'auto contemplation s'allège d'elle-même et finit par disparaître.

Il y a là des données qui ont également été développées par d'autres travailleurs spirituels, comme notamment des pratiques bouddhistes peu connues, qui lors de difficultés rencontrées par des adeptes dans l'exercice de la médiation, effectuent des séances de régressions. Ils se sont aperçus que certains événements précis très traumatisants du point de vue émotionnel, pouvaient nuire, même à des êtres très avancés.

L'auto contemplation compulsive découle de souffrances endurées dans le passé. C'est une donnée que j'ai découverte au cours des séances de régressions que j'ai menées durant une dizaine d'années.

Dès les premières séances, des allègements émotionnels se sont produits, des pressions sur le plexus solaire, des états d'angoisse à peine conscientisés tant ils étaient habituels, s'envolaient pour disparaître à jamais. Au fil du temps, la vie devenait plus légère. Les préoccupations pour moi, mon avenir, mes soucis habituels, mes obsessions diverses, se vidaient, n'avaient plus de raison d'être et fondirent finalement comme neige au soleil.

Ma curiosité elle par contre n'a cessé de grandir concernant les possibilités qui s'offraient à moi, car lorsque après trois ou quatre années de pratique je n'avais plus d'événement traumatisant à retrouver, mes séances de régression se sont muées en des séances d'exploration des autres plans. Je m'intéressais désormais bien moins à moi qu'à la condition humaine en général, sur terre et ailleurs, à la manière dont les plans invisibles étaient configurés, et mes découvertes se sont finalement additionnées me menant déjà vers un début d'éveil de la conscience, d'une autre conscience que celle de “soi”.

La conscience de facultés nouvelles s'est élargie, comme la capacité de me retrouver à volonté dans des situations passées et parallèles, avec la découverte de doubles, la découverte des possibilités de voyager dans le cosmos au moyen de ces doubles, de visiter les planètes et de ressentir leurs vibrations particulières, de rencontrer des races extra-terrestres, les conditions de l'existence avant l'entrée dans cette matrice, les conditions de l'existence sous des formes non humanoïdes, ou même hors des formes, ces données qui me déconcertaient à chaque fois de prime abord, car ne correspondant pas à l'inventaire humain habituel, m'ont petit à petit ouverte à la possibilité d'apprécier la vie sous un aspect beaucoup plus étendu et de consentir à “perdre la forme humaine”… selon encore une expression de Castaneda.

Afin d'atteindre n'importe quel lieu ou plan ou dimension de notre matrice, il me suffisait donc désormais de me plonger dans l'état de transe de ces séances, qui après un temps ne nécessitait plus la position allongée et qui devint petit à petit mon état ordinaire. C'est ainsi que j'ai regagné mes capacités dites shamaniques. Je me rendis compte au fur et à mesure que ce qui m'avait coupé de ces capacités, c'était bel et bien la fonction d'auto contemplation fondée sur la souffrance contenue dans des événements antérieurs douloureux. Une activité mentale centrée sur soi et qui bien sûr ignore ses capacités multiples.

Le lâcher prise tant vanté par les écoles spiritualistes est une nécessité, mais tant que l'auto contemplation n'est pas déracinée jusqu'en ses fondements, elle reste compulsive, même si des exercices de méditation permettent des moments de retrait par rapport à la vie ordinaire. Ces moments correspondent alors à des plages de sérénité, mais ne résolvent pas l'état compulsif, car celui-ci est pour la majorité inconscient et continue son œuvre dans les pensées de tous les jours."

source: http://rapsody.unblog.fr/pre-requis/

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
kevin
Jeune pousse
Jeune pousse
avatar

Masculin Vierge Tigre
Messages : 15
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 31
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: cesser l'auto-contemplation ?   Lun 6 Déc 2010 - 20:33

Citation :
L'auto contemplation compulsive découle de souffrances endurées dans le passé.

C'est en effet un aspect très important que tu évoques Myriam... certains scientifiques ont d'ailleurs pu le confirmer. Je pense notamment à l'institut HeartMath qui a mis en évidence que les "dommages" ou souvenirs émotionnels douloureux peuvent s'inscrire jusqu'au plus profond de nos mémoires cellulaires sans que la personne en soit véritablement conscience... Ces souvenirs douloureux étant finalement toujours actif au niveau inconscient... Ces mémoires nous faisant ensuite réagir de manière compulsive à chaque ré-enclencheur de l'expérience vécue...

C'est un point qui est d'une importance capitale car la réalité est que bon nombres de personnes ayant une pratique spirituelle ou religieuse ne sont pas forcément à l'abri de ces vieilles mémoires et peuvent conserver des déséquilibres émotionnelles compulsifs et profonds.. Il est donc important de récupérer cette énergie emprisonnée et de la transcender !
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3446
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: cesser l'auto-contemplation ?   Ven 28 Jan 2011 - 16:47

Je complète ce topic avec la thématique de la psychocybergénétique...ça explique comment finalement nos pensées, croyances façonnent nos vies...alors oui, on peut atteindre le "succès", ce que l'on souhaite...mais est-on vraiment nous-même ? ou guidé par un mental conditionné depuis l'enfance...


Citation :
La découverte la plus importante de ce siècle dans le domaine de la psychologie est celle de « l’Image-de-Soi ». Que nous en ayons conscience ou non, chacun de nous porte en lui un plan ou une image mentale de lui-même. Elle peut être vague ou mal définie pour notre regard conscient. En réalité, elle peut ne pas être perçue du tout mais elle est là, complète dans ses moindres détails.

Cette Image-de-Soi est notre propre conception: « le genre de personne que je suis ». Elle a été construite d’après nos croyances personnelles sur nous-mêmes. Mais la plupart de ces convictions ont été formées inconsciemment lors de nos expériences passées, de nos succès et de nos échecs, de nos humiliations, de nos triomphes et de la façon dont les autres ont réagi envers nous, plus spécialement pendant la prime enfance. De tout ceci nous construisons mentalement un « Moi » (ou l’image d’un moi). Chaque fois qu’une idée ou une croyance nous concernant entre dans le cadre de cette image, elle devient « vraie », dans la mesure où nous sommes personnellement concernés. Nous ne nous interrogeons pas sur sa validité, mais nous continuons à réagir comme si elle était vraie.

source: http://www.developpement-personnel-club.com/article-359424.html

et comme me disait Kévin: "La fameuse auto contemplation compulsive avec l'approche sur le faite que nous sommes pilotés par des schémas" Smile


et moi et moi et MOI ! Laughing



Bon week end à tous...

geek

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
debramarkos
Habitué du lieu
Habitué du lieu


Masculin Bélier Serpent
Messages : 84
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 40
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: cesser l'auto-contemplation ?   Dim 6 Mar 2011 - 17:36

Citation :
Si tu perds cette auto contemplation mais que tu ne perds pas tes fondations, tu vis, en vérité, une vie infiniment plus forte que si tu l'avais conservée.”

superbe phrase de Don Juan Matus, qui a le don rare de casser l'égo tout en valorisant l'êtreté.Tout est transfert d'énergie finalement.L'égo, c'est comme du charbon qui redevient diamant sous la chaleur

et puis il a cette phrase au début de sa rencontre avec Castaneda, que toute personne devrait entendre un jour : "Tu te crois très important, n'est-ce pas ?"
et Castaneda restant perplexe, il continue : "Tu as très bien compris.Tu te crois mieux et plus important que les autres". Et il éclate d'un rire qui désarme Carlos sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cesser l'auto-contemplation ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
cesser l'auto-contemplation ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de Rencontre Rhône Alpes :: PARTAGEONS... :: Spiritualité - Philosophie - Métaphysique - Psychologie-
Sauter vers: