AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Solstice d'hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Solstice d'hiver   Lun 21 Déc 2009 - 18:59

Bonsoir,

Je voulais vous offrir un petit cadeau en l'honneur de la nuit la plus longue de l'année, de l'arrivée de l'hiver...et une sœur de cœur m'a transmis ce poème:

Hymne à la Nuit

de Novalis (extrait)

"Quel être doué d'intelligence n'aime avant tout la Lumière,
merveille des merveilles de l'espace qui l'entoure,
source rayonnante de joie, onde irisée,
omniprésente et douce à l'éveil du jour?

Les vastes mondes stellaires dans leur course incessante
l'aspi­rent tel un principe de vie,
baignant et dansant parmi son flot azuré
- le minéral étincelant l'absorbe, immuable
- le végétal sensible, gorgé de sève
- l'ani­mal ardent, indomptable, multiforme
- et l'homme enfin, superbe étranger à la démarche souple, au regard profond et aux lèvres délicatement entrou­vertes sur un verbe mélodieux.

Lumière, souveraine de la nature, qui appelle toute force vive à d'innom­brables métamorphoses, qui noue et dénoue perpé­tuellement ses alliances et nimbe de son image céleste toute créature !

Lumière dont la seule présence révèle
la prodigieuse splendeur des règnes d'ici-bas.

Mais je me tourne vers l'ineffable,
vers la sainte et mystérieuse Nuit.

Le monde gît au loin,
plongé dans un abîme,
ne laissant derrière soi que solitude et déso­lation.
Mon âme vibre d'une profonde mélancolie...
je veux m'épandre en gouttes de rosée et me confondre à la cendre...

Les lointains souvenirs, les désirs d'ado­lescence,
les rêves d'enfance -joies fugitives et vaines espérances d'une vie entière – arrivent tout de gris vêtus, semblables aux brumes vespérales du jour décli­nant.

La Lumière s'en est allée en d'autres lieux éta­blir ses joyeux campements.
Et si elle ne revenait plus jamais auprès de ses enfants impatients,
qui l'espèrent d'une foi ingénue ?

Quel est ce pressentiment qui vient sourdre du cœur,
éteignant le souffle d'une molle mélancolie...

Sombre Nuit, aurais-tu toi aussi quelque bienveillance pour nous ?
Que caches-tu là sous ton manteau, qui envahit subrepticement mon âme ?
Un baume délec­table s'égoutte de ta main, d'une gerbe de pavots.
Tu relèves du cœur les ailes appesanties.

Une indicible émotion s'insinue : je tressaille de joie.
Oh, le grave visage, tout empreint de douceur et de recueillement,
qui se penche vers moi et me montre, sous ses boucles entremêlées, d'une mère l'aimable jeunesse!

Combien la Lumière me paraît alors niaise, indi­gente,
et combien heureux, l'adieu béni du jour!
Quoi, ce n'était donc que cela?

De crainte que la Nuit ne détournât de toi ceux qui te servent,
tu parsemas les espaces sidéraux de sphères lumineuses
censées proclamer ta puissance et annoncer ton retour,
durant le temps de ton éloignement.

Mais les yeux infinis que la Nuit ouvre en nous
paraissent plus célestes que ces étoiles scintillantes.

Leur regard porte plus loin, par-delà les cohortes extrêmes du firmament

Nul besoin du jour pour sonder le cœur aimant
et combler d'inef­fable volupté un espace privilégié.

Célébrons donc la reine universelle,
annonciatrice des mondes sacrés,
sauvegarde de l'amour bienheureux :
c'est elle qui t'envoie, tendre amante, aimable soleil nocturne !

À présent je veille, car je t'appartiens, comme je m'appartiens moi-même.

En décrétant que la Nuit me fût vie, tu me fis véritablement Homme.
Que ta flamme spectrale consume mon corps,
et que je m'unisse plus intimement à toi en effluve subtil,
pour une nuit de noces éternelle !

[…]

Je vis chaque jour
De foi, de courage,
Et je meurs chaque nuit,
Du feu de l’extase."

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Plume
Admin
avatar

Féminin Scorpion Cheval
Messages : 703
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 50
Localisation : In the Universe

MessageSujet: Re: Solstice d'hiver   Ven 25 Déc 2009 - 13:14

Merci pour ce magnifique poème, Myriam.

J'en profite pour vous souhaiter à tous un JOYEUX NOËL !!





_________________
La meilleure voie pour chaque être est celle qui vient de sa propre écoute intérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Myriam
Admin
avatar

Féminin Verseau Rat
Messages : 3425
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 44
Localisation : near Lyon

MessageSujet: Re: Solstice d'hiver   Ven 25 Déc 2009 - 14:05

Nous sommes syncho ma plumette , je vous souhaite aussi un bon Noël à tous:

Une petite prière en ce jour béni:
Pour elles...
pour nous tous,
les grand-mères comme les grand-pères,
les petites-filles comme les petits fils...
Puissions-nous aller plus loin et être florissants,
créer les arts, les idées, les espoirs
qui ne sauraient disparaître,
de la face de la terre.
Pour tout cela, puissions-nous vivre longtemps
en nous aimant les uns les autres,
jeunes dans la vieillesse et vieux dans la jeunesse
pour toujours et à jamais.

Amen

Clarissa Pinkola Esté "La danse des grand-mères"

Et un autre aussi:

"La paradis est dispersé sur toute la terre,
c'est pourquoi nous ne le reconnaissons plus.
Il faut réunir ses trais éparses". Novalis

Que la beauté de ce monde,
l'art,
et le culte du coeur
envahissent nos vies pour toujours et à jamais...
Que nous puissions encore les voir...

Myriam

_________________
"L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux."Rainer Maria Rilke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solstice d'hiver   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solstice d'hiver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit de Rencontre Rhône Alpes :: PARTAGEONS... :: Livres - Textes divers - Littérature-
Sauter vers: